RPMI Chapitre 28

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 28 : Le Retour du Docteur Mo





À l’origine Han Li n’avait pas prévu de concocter des pilules médicinales à d’autres fins que de l’aider dans sa cultivation. Mais après y avoir réfléchi, il décida que, quoi qu’il advienne, il demeurait un artiste martial ! Qui sait si un jour il serait frappé par une catastrophe naturelle ou qu’il serait impliqué dans le déchainement de violence de l’une des diverses factions martiales dans Jiang Hu et serait tué ? Ce serait bien mieux s’il préparait quelques médicaments pour des blessures et des empoisonnements à l’avance, parce que s’il devait être blessé ou empoisonné sans avoir de médicament disponible, ce ne serait vraiment pas de chance.

Avec cet état d’esprit, Han Li avait décidé de faire plus de deux types de médicaments, de la Poudre d’Esprit Pur et la Gélule de Vitalité, pour se préparer en cas d’un éventuel accident. On n’avait qu’une une vie après tout, et Han Li ne voulait pas mourir d’une mort prématurée.

Comme il produisait constamment des médicaments, sa cultivation du chant avait considérablement ralenti. Mais c’était inévitable, car il y avait beaucoup de choses dans le monde qui pouvaient être perfectionnés, et il y aurait sûrement toujours quelque chose à laquelle il faudrait renoncer.

Après avoir raffiné des pilules médicinales pendant une demi-journée, il commença à les consommer, en commençant par la « Gélule de Dragon Jaune » et la « Pilule d’Essence d’Or. » Ces deux médicaments méritaient vraiment d’être considérés comme la panacée de légende qui pouvait choquer tout à chacun avec sa puissance. Après les avoir absorbé, il avait facilement franchi la barrière et atteint la quatrième couche du chant.

Une fois qu’il eut atteint la quatrième couche, Han Li sentit tout de suite la différence entre avant et après. Ses cinq sens étaient entrés dans une toute nouvelle dimension car le monde s’était soudainement avéré plus lumineux et clair. Auparavant, il n’était pas en mesure de percevoir des détails éloignés de lui, mais maintenant il pouvait les voir distinctement, plus clairs que jamais. Avec ses yeux, il pouvait facilement voir les petits insectes qui rampaient dans les recoins de sa chambre. Son sens de l’ouïe avait aussi complètement changé. Il pouvait clairement entendre des sons qu’il n’avait jamais entendus auparavant, comme les sons de bruissement d’un ver de terre qui rampait dans le sol ou les sons bourdonnants d’un insecte volant dans les airs. Ces sons étaient si forts, c’était presque comme si ils étaient à proximité de son oreille. Il pouvait tout entendre clairement, mais mis à part cela, Han Li pouvait même ressentir quelques nouveaux parfums grâce à son meilleur sens de l’odorat.

Han Li était ravi parce que c’était la première fois que ses efforts dans la pratique de ce chant avaient réellement porté leurs fruits. Cela lui fit comprendre que le chant oraculaire qu’il rejetait auparavant n’était pas totalement inutile ; au lieu de cela, il possédait un aspect mystérieux et unique qui ne pouvait être débloqué que par le biais de la cultivation.

Auparavant, même si ses sens s’amélioraient à chaque fois qu’il passait à une nouvelle couche, aucun de ces changements n’étaient aussi drastiques qu’au moment où il eut atteint la quatrième couche. C’était presque comme s’il était devenu une personne complètement différente.

En dehors de cela, il sentait également que les mouvements de son corps étaient beaucoup plus rapides qu’avant. Même son esprit et sa vitalité étaient devenus plus forts. Même si Han Li ne dormait pas pendant 3 ou 5 jours, il se sentait toujours aussi vigilant.

Avec l’apparition de tant de changements, Han Li s’assit là où il se tenait et prit note de chaque changement de son corps. Ces changements lui ouvraient un nouveau monde de sensations, et il fut alors réticent à faire autre chose que de se délecter de ces sentiments.

Ce ne fut qu’à ce moment qu’il réalisa que toutes ces modifications n’étaient apparues qu’à la quatrième couche du chant. On pouvait considérer qu’il était arrivé au stade de petit-accomplissement du chant oraculaire qu’après avoir atteint la quatrième couche.

Il ne pouvait pas s’empêcher de penser que cette quatrième couche avait provoqué une sensation aussi inoubliable ! Si la quatrième couche était comme ça, alors atteindre la cinquième ou même la sixième couche serait certainement encore plus extraordinaire !

Peu après qu’Han Li eut enfin franchi et compris les subtilités de cette méthode de cultivation, son maître — le Docteur Mo — était finalement revenu dans la vallée. Cependant, il n’était pas seul, car il avait ramené une personne mystérieuse.

Au moment où le Docteur Mo revint dans la vallée, Han Li entendit sa toux presque trop familière. Il était dans sa chambre de cultivation, s’efforçant de passer à une autre couche, mais au moment où il entendit la voix du Docteur Mo, il quitta la salle pour se diriger vers la vallée et le saluer. Cela faisait un an depuis la dernière fois où il avait vu son maître, il était donc temps de revoir le Docteur Mo une fois de plus.

Au moment où Han Li vit le Docteur Mo, il fut extrêmement choqué. Le Docteur Mo avait toujours la même apparence, mais il avait un teint blême mêlé à un petit soupçon de colère. Bien qu’initialement il ait un teint jaunâtre à cause de sa maladie, il n’avait jamais paru aussi hagard, comme à ce moment.

Mais ce qui surprenait le plus Han Li était la mystérieuse personne qui se tenait derrière le Docteur Mo. Cette personne était enveloppée dans un manteau noir qui recouvrait complètement chaque partie de son corps, de sorte que pas un seul centimètre de peau ne pouvait être vu. Sa taille était assez grande, et il était plus grand qu’Han Li d’au moins deux têtes. À cause du manteau qui recouvrait la totalité du corps de cette personne, Han Li n’était pas en mesure de déterminer les traits de son visage. À tout le moins, il pouvait deviner que l’expression de cette personne était particulièrement féroce et très laide.

Han Li réprima les questions qui lui venaient en tête et se précipita afin d’accueillir le Docteur Mo en utilisant un ton respectueux, et attendit que le Docteur Mo lui dise quelque chose en retour.

Il savait que bien que le Docteur Mo ne se souciait pas de ces traditions, il était attendu qu’un disciple salue son maître respectueusement. C’était quelque chose qui ne pouvait pas être considéré comme une tradition inutile parce que cela flattait le maître, et le rendait plus susceptible de bien traiter son disciple.

Han Li avait également compris les pensées du Docteur Mo. Étant donné que le Docteur Mo l’avait toujours poussé à pratiquer les chants pour qu’il se cultive, et qu’il n’avait pas vu Han Li depuis un long moment, il lui demanderait sans aucun doute où il en était avec le chant.

Comme prévu, au moment où le Docteur Mo vit Han Li s’approcher de lui, il le regarda un instant sans rien dire avant de tousser deux fois et de prendre la parole.

« Où en es-tu avec le chant ? Est ce que tu as progressé ? » Il y avait un regard anxieux d’espoir sur son visage.

Han Li s’était depuis longtemps attendu à cette question et avait préparé une réponse au préalable.

« J’en suis toujours au même point, je n’ai vu aucun changement significatif ». Han Li ne voulait pas dire la vérité à propos de ses progrès, parce qu’il n’aurait aucun moyen d’expliquer la soudaine et fulgurante augmentation dans sa vitesse de progression. Il aurait été impossible pour Han Li dans un tel court laps de temps de percer de la troisième couche à la quatrième couche avec son seul talent.

« Étends ton bras. » L’expression du Docteur Mo se renfrogna et sa voix devint rigide.

Han Li observa attentivement l’expression du Docteur Mo. Son cœur s’emballa un instant avant qu’il ne retrouve son calme une fois de plus.

Il n’avait pas peur que l’on prenne son pouls afin de mesurer le Vrai Qi dans son corps. C’était parce que, après avoir atteint la quatrième couche, Han Li avait découvert qu’il pouvait manipuler librement les rouages internes de son corps, tel que l’intensité de son Vrai Qi. Il pouvait facilement contrôler son Vrai Qi afin qu’il ressemble à celui de la troisième couche. Avec cette méthode sournoise, il ne craignait pas l’inspection du Docteur Mo.



2 commentaires:

  1. Bonjour !! Désolé d’avoir pris autant de temps avant de publier ce nouveau chapitre, mais je n’ai pas eu le temps de traduire.

    J’espère pouvoir vous proposer la suite au plus tôt… mais rien n’est sûr. L’avenir nous le dira.

    [Mode Weed activé] Mais vous pouvez toujours envoyer des dons, cela me motivera sûrement à prendre plus de temps pour vous proposer des traductions plus rapidement. [/Mode Weed désactivé]

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.