LMS Volume 11 chapitre 5

The Legendary Moonlight Sculptor


La première journée de cours de Lee Hyun
Volume 11, chapitre 5






Lee Hyun monta dans le bus.

« Pff, il est temps d’aller à l’université, hein. »

Pour d’autres personnes, aller à l’université emplirait leur poitrine d’allégresse. La vie à l’université était remplie de bons moments : activités parascolaires, l’EA (l’entrainement d’adhésion) et faire parti des clubs. C’était aussi l’accumulation de connaissances diverses et éducatives, un endroit idéal pour acquérir de l’expérience.

Toutefois, pour Lee Hyun, ça ne valait rien.

Un sombre désespoir sans fin !

Il aurait dû se consacrer entièrement à Royal Road pour gagner de l’argent au lieu d’aller à l’école.

Pendant que Lee Hyun continuait à soupirer, une conversation d’étudiantes atteignit ses oreilles.

« Quelles cours suivras-tu à la rentrée de lundi ? »

« Je me suis inscrite dans le cours de médecine régénérative avancée, car j’aimerais en savoir plus sur les traitements mixtes. »

« Vraiment ? C'est super. J’y vais aussi. On dit que le professeur Hanh Minsoo enseigne vraiment bien. Et toi, Soyun ? »

« En Biologie moléculaire. »

« Oh ! C’est difficile. Je parie que les tests sont durs à en mourir. »

Trois étudiantes étaient engagées dans une conversation animée.

Il y avait de nombreuses étudiantes qui venaient à l’Université en bus alors il n’y avait rien d’étrange.

‘ Elles sont probablement étudiantes en médecine. ‘

‘ Très jolies filles... ‘

‘ Également de bonnes étudiantes. ‘

Certains passagers du bus regardaient les étudiantes avec envie.

Cependant, Lee Hyun pensait le contraire.

‘ Je les plains. ‘

C’était six ans d’université !

Les frais de scolarité dans le domaine médical étaient beaucoup plus onéreux que celui des autres promotions. Même si on venait d’un foyer aisé.

Mais dans la plupart des cas, le ministère de l’éducation et les Banques s’associaient afin de proposer un système.

Prêts étudiants.

S’engager dans des prêts étudiants pendant près de six ans à l’Université ; une fois que vous sortiez, vous auriez dettes sur dettes !

‘ Tsk. ‘

Sans qu’il s’en aperçoive, la langue de Lee Hyun avait perdue toute sensation.

Sans savoir vraiment ce qui se passait, l’étudiante interpréta tout autrement quand elle le vit.

« Ah Soyun, il y a un homme là-bas qui te regarde en bavant ! »

« Il semble être le plus beau gars dans le bus. »

« Va et dis-lui quelque chose. »

Les deux jeunes filles exhortaient la jeune fille nommée Soyun.

Soyun s’approcha alors de Lee Hyun comme on lui avait demandé.

« Désolé. Je ne prévois pas d’avoir un petit ami, car je veux me concentrer sur mes études. »

Dit-elle doucement et soigneusement afin d’éviter de l’offenser.

Lee Hyun poussa un profond soupir et répondit au lieu de simplement hocher la tête.

« Je m’excuse que mon comportement ait été trompeur. Voici donc deux centimes pour vous les filles. Vous les étudiantes vous buvez du café, ce qui est extrêmement coûteux plutôt que de simplement... »

Des préjugés contre les femmes profondément communs !

Il avait fait exprès d’en dire si peu avant de faire basculer sa tête.

Dormir dans le bus pouvait beaucoup aider quand vous manquiez de sommeil pour récupérer un peu de vitalité ! (tout comme d’arrêter de boire du café et dormir plus)

Soyun regardait la scène et ne savait pas quoi faire.

' Elle va bien ? Ce n’était pas trop choquant ? ‘

Jusqu'à ce qu’ils arrivent à l’Université de Corée, Lee Hyun teint sa tête immobile comme ça.

« Deureureong, kuwuool. » (Ronflement)

Plus il faisait semblant de dormir, plus l’amertume des jeunes filles grandissait.

‘ Ça donne l’impression que ce sont nous les méchants. ‘

« Pourtant, il a été trop sévère avec Soyun. »

« Je veux lui demander ses coordonnées... »

Le quiproquo s’amplifia quand Lee Hyun arriva dans l’école et sa classe.

La salle de conférence de l’Université était grande et magnifique, et elle était équipée avec divers équipements artistiques.

Lee Hyun faisait comme s’il avait subi un préjudice.

‘ C’est comme ça qu’ils dépensent mes frais de scolarité ?! ‘

Étant donné que l’argent des frais de scolarité avait déjà été officiellement versé à l’Université, la douleur en était encore plus profonde !

Comme l’argent avait disparu, le ressentiment prit rapidement le dessus.

‘ Hayan aussi prend des cours. ‘

Lee Hayan était dans une autre promotion, alors elle n’avait pas cours le lundi. Le seul moment où ils avaient cours ensemble était le vendredi en Arts libéraux.

‘ Quoi qu’il arrive, entrons dans la salle de classe. ‘

Il ne connaissait personne dans la classe.

Les étudiants plus âgés avaient organisé plusieurs fêtes de bienvenue, et l’avait invité à plusieurs reprises. Leur motivation était de permettre aux élèves de se familiariser les uns avec les autres, de créer des amitiés communes, mais Lee Hyun n’y était pas allé.

Cela coutait 20 000 wons.

Rien dans ce monde n’était gratuit.

Il avait même manqué la cérémonie d’Admission qui avait eu lieu une semaine plus tôt. Habituellement, pour la plupart des gens, on ne pouvait pas se permettre d’être en retard au début du nouveau semestre.

En d’autres termes, c’était la toute première fois qu’il venait en classe.

« Qui est-il ? Je ne le reconnais pas. »

« Est-ce un redoublant ? »

« Je pense qu’il est sur la liste d’attente. C’est quoi son numéro d’étudiant ? »

Les étudiants qui suivaient le cours le remarquèrent et murmuraient entre eux.

Lee Hyun les ignorera simplement et s’installa, puis il alluma son ordinateur portable.

Un portable vieux et obsolète.

C’était un ordinateur relativement peu coûteux sur internet. Il était lourd et brut, mais ses performances n’étaient pas si éloignées des autres ordinateurs.

Cependant, le visage de Lee Hyun se peignit d’embarras.

‘ Je n’ai aucun livre. ‘

Le cours portait sur l’existence de la réalité virtuelle.

Il ne savait pas quel genre d’ouvrage il fallait, alors cela lui était complètement sorti de la tête.

Lee Hyun était assis là embarrassé, quand un livre fut glissé au milieu par une jeune fille assise à côté de lui.

« Vous pouvez suivre avec moi. »

« Merci. »

« Pas de problème. De même à Seonbae-nim. » (Camarade de classe plus âgé.)

«... »

Lee Hyun prit un certain temps pour expliquer.

« Y’a pas de quoi. Je ne suis pas un Seonbae. »

La jeune fille insista.

« Seonbae-nim, s’il vous plaît ne plaisantez pas comme ça. »

Les filles de première année semblaient voir la plupart des hommes comme du poison, tandis que dans le même temps elles semblaient seulement s’intéresser à leur Seonbae. Donc elle avait pris ce qu’il avait dit comme une plaisanterie.

« Je ne suis vraiment pas un Seonbae... »

Tout à coup le malentendu devenait déplaisant.

Puisqu’il n’était pas apparu lors de la cérémonie d’Admission, il n’avait fait connaissance avec personne ; et on pouvait se douter que les gens de cette classe n’auraient pas envie d’entendre sa conversation.

‘ Il n’y a rien à faire. ‘

Lee Hyun renonça.

Laisser le malentendu se dissiper de lui-même était la meilleure méthode.

Peu après, il se plongea dans le cours que le professeur enseignait. Car le sujet que le professeur enseignait avait saisi l’attention de Lee Hyun.

« Beaucoup d’organisations, une en particulier qui est l’armée, a entrepris des recherches dans les nombreux avantages qu’ouvre la réalité virtuelle. Pour leur part, s’ils devaient déployer une équipe des Forces spéciales dans une mission dangereuse, le taux de survie ne serait pas très élevé ; alors les entrainer sur le même terrain grâce à la réalité virtuelle leur apporterait de l’expérience. Cela permettrait de maximiser leurs chances de survie, et... Cependant, cette notion n’est pas encore complètement développée. »

Lee Hyun hocha la tête plus ou moins d’accord.

‘ Cela faisait défaut à bien des égards. Les premières avancées mettaient l’accent sur l’éducation et la formation. Mais pour vraiment placer un être réel dans une autre réalité, il fallait beaucoup de temps. ‘

Le professeur parla.

« Au début, le développement de la réalité virtuelle était insuffisant ; Cependant, il y avait beaucoup de commentaires concernant la possibilité de plus en plus imminente d’accroitre le bonheur des gens via cette méthode. En fin de compte, beaucoup d’entreprises se lancèrent dans des recherches sur la réalité virtuelle. Leur objectif était simple. »

‘ Évidemment, c’est l’argent. ‘

La logique Lee Hyun n’avait pas changé.

L’argent pouvait faire pleurer ou rire n’importe qui !

« Les entreprises donnaient essentiellement naissance à de nouvelles sociétés au sein de la réalité virtuelle, et les revendaient aux consommateurs comme moyen de relance. Comme la technologie se développait, le domaine devenait plus concurrentiel. Et sur cette base, Unicorn s’éleva du lot et devint ce qu’elle est actuellement, avec son meilleur jeu, Royal Road ; qui, à mon avis, est le plus apprécié par les gens. »

Le professeur enseigna ensuite l’histoire de la RV en la simplifiant.

Lee Hyun ressentit alors une vague d’ennui. Depuis qu’il avait décidé de jouer à Royal Road, il avait fait des recherches avec d’innombrables articles avant même de jouer au jeu. Ainsi, il connaissait déjà les bases du cours du professeur.

« Euhaam ! »

Lee Hyun poussa sans s’en rendre compte un grand bâillement tout en s’étirant. Il était déjà fatigué quand il était monté dans le bus, mais maintenant pendant qu’il était assis sur une chaise à écouter le cours, des vagues de somnolence l’envahissaient.

Et il fut réprimandé par des regards qui venaient de toutes les directions.

‘ Jusqu'à présent, il arrive à peine à l’heure... et maintenant on dirait qu’il n’a pas envi d’étudier. ‘

‘ Il est étudiant, ou il a été congédié ? Oh, alors comment a-t-il été capable de venir dans notre section ? ‘

‘ On dirait que c’est un redoublant... ce qui doit signifier qu’il a obtenu un F pour devoir reprendre ce cours. Je ne veux pas être comme lui, je dois travailler dur et apprendre. Jjeutjjeutjjeut ! ' (Le son du crayon sur le papier.)

La plupart des étudiants qui participaient à ce cours étaient nouveaux, et ceux qui ne le critiquaient pas ouvertement montraient des visages déplaisants.

Lee Hyun se ressaisit et fit semblant d’étudier durement. Mais le livre placé plus tôt au milieu par la fille qui était à côté de lui, semblait être un peu plus loin de lui.

Il y avait trois centimètres non-négligeables par rapport à sa précédente position !

Très probablement, elle aussi le désapprouvait.

Le professeur se mit à rire.

« Il y aura beaucoup d’autres occasions à l’avenir de parler de l’origine et du développement de la RV jusqu’à en être fatigué. Alors devrions-nous parler de vos choses préférées dans Royal Road ? »

« Oui ! »

« Professeur, s’il vous plaît. »

La popularité de Royal Road parmi les étudiants était élevée. Il n’y avait que quelques personnes dans le département de RV qui ne jouaient pas au jeu.

« La RV est un plaisir, et on peut aussi l’utiliser comme un outil pour étudier. Donc alors, que pouvez-vous faire contre une personne qui utilise des compétences des classes d’art ? »

Le professeur posa une question plutôt commune. Cependant, certains élèves astucieux réalisèrent son véritable but.

Les classes artistiques dans Royal Road étaient actuellement réévaluées.

Le troubadour, qui était de la classe des Bards, véhiculait des chansons de romance et d’aventure. Même en faisant la même quête que tout le monde ; Lorsque vous aviez un barde qui participait en chantant des chants d’encouragement, l’histoire de vos exploits se propagerait plus loin et vous obtiendriez plus de Renom dans le processus.

Si vous participiez à la quête spéciale des bardes qui consistait à créer des chansons, vous devriez recevoir un bonus supplémentaire en Renommé.

Pour ces raisons, les bardes étaient acceptés dans beaucoup de groupe car les gens persévéraient à faire des quêtes de plus en plus difficiles.

Un peintre hautement qualifié.

« Les Peintures du Continent » de Beraneo étaient désespérément recherchées par nombre de nobles.

Lorsque les nobles devaient choisir un aventurier, ils se rabattaient sur quelqu’un de l’entourage du peintre. À partir de ce moment-là, le visage de cet aventurier serait placardé dans toutes les villes ; Et lorsque cela se produisait, cette personne aurait alors beaucoup de difficultés à faire des quêtes spéciales.

Seulement dans certains cas, quand l’intimité avec le commissionnaire était extrêmement élevée, alors la quête pouvait être donnée. Ou à savoir si son niveau actuel était acceptable ou non, cela tenait au client.

Les peintres avaient un dicton qui disait que vous pouviez obtenir des quêtes ou pas, de toute façon elles seraient réévaluées.

C’était l’image peinte qui déterminait si vous étiez un aventurier ou pas.

« L’Art en un mot, ce serait comme avoir un orc qui vous attendrait devant chez vous, prêt à vous bondir dessus à cause de votre inutilité. Mais maintenant les classes d’artistes dans Royal Road sont réévaluées. Bien que ce soit un chemin très difficile à parcourir, emprunter cette route pour devenir un véritable artisan est très respecté. »

Les étudiants étaient convaincus après la proclamation du professeur.

« Être un artiste qui parcourt le continent de Versailles, c’est tellement merveilleux. »

« Devenir la grande âme qui diffuse l’art dans une terre inconnue remplie de danger serait génial ! »

Certains élèves semblaient se perdre dans leurs fantasmes.

Pour parler franchement, même s’ils n’avaient pas choisi des classes telles que celles des guerriers ou des Paladins, rien ne garantissait qu’ils puissent se protéger des monstres. Non seulement le pouvoir offensif des artistes était faible, le risque de voyager dans le Continent de Versailles était comme la flamme d’une allumette, facilement étouffée.

Alors ces classes n’étaient pas aussi impressionnantes qu’il le laissait entendre.

« Récemment, moi aussi j’ai pensé à choisir artiste comme occupation. »

« Diffuser l’art aux gens tout en gagnant leur respect parait incroyablement séduisant. »

Les étudiants murmuraient.

Lee Hyun voulait jurer.

« Vous vivez dans une illusion. »

S’ils allaient dans Rodium la ville de l’art, ils seraient douloureusement confrontés à la dure réalité !

Les gens qui habitaient là-bas et qui travaillaient minutieusement leurs arts ; quand ils ne recevaient pas de bonnes critiques, ils souffraient de maux de douleurs et de la faim !

Lee Hyun aussi, l’avait également expérimenté quand les statues sur lesquelles il avait travaillées ne se vendaient bien, et qu’il avait dû baisser le prix à quelques pièces de cuivre. Et quand ses statues étaient considérées comme des ornements inutiles, il se retenait autant que possible pour ne pas se battre avec les critiqueurs.

Ayant vécu ces difficultés, il ne pouvait pas ne pas en tenir compte.

Bien sûr en ce qui concernait Lee Hyun, il forçait les gens à acheter en les flattant ; il avait essentiellement fait de la lèche à beaucoup de gens pour qu’ils achètent ses sculptures, même si c’était juste pour un sou de gagné.

Le vicieux sculpteur irait jusque là pour vous extirper toute la monnaie de vos poches !

Le professeur continua seulement après que les étudiants eurent fini de bavarder.

« Les artistes luttent pour créer des œuvres ; ce sont les valeurs des œuvres qui leur permettent de gagner de la Renommé, et d’améliorer leurs compétences. Un Chef d’œuvre, un Classique ou un Magnum sont des classements en fonction de l’amplitude artistique déployée ; Alors quelqu'un peut-il me dire quelles sont les bases pour déterminer les Valeurs Artistiques et le classement de l’art ? »

Un étudiant leva sa main.

« Je suis Kim Hyun-jun, Gyosu-nim (Ndt : Professeur-nim). Cela n’est-il pas directement lié au niveau de compétence et à l’habileté ? »

C’était une réponse évidente qui s’appuyait sur le bon sens.

C'était-à-dire que pour l’escrime et le tir à l’arc, les dégâts infligés par toutes les techniques d’attaques dépendaient du niveau de la compétence.

Lee Hyun secoua la tête.

‘ Ça ne repose pas entièrement sur le niveau de compétence. ‘

Même lorsqu’il était au niveau débutant en sculpture, il avait sculpté un Chef-d'œuvre. Et même si par la suite, il avait atteint le niveau intermédiaire, les autres sculptures qu'il avait sculptées avaient une Valeur Artistique plus faible en comparaison.

Si on affirmait que le niveau de compétence jouait un rôle direct pour déterminer l’œuvre, alors lorsque vos compétences iront bien au-delà de ce qui serait nécessaire pour faire des Magnums, l’art ne serait plus de l’art. Ça pourrait aussi dépendre des niveaux de compétence, de l’utilisation d’outils ou de la quantité de travail dédiée au travail ; mais de dire que cela dépendait seulement des niveaux de compétence n’était pas correct.

« Non. S’il y a d’autres étudiants qui souhaitent ajouter quelque chose vous pouvez le faire. »

« Je suis Park Sumin. Est-ce que la valeur changerait en fonction de la précision du travail ? »

C’était une jeune fille avec des lunettes très fines qui avait répondue.

Elle était à deux sièges, dans la rangée de Lee Hyun.

« Ça n’y répond toujours pas. »

Si ce qu’elle disait était vrai, alors Bingryong ne pourrait jamais être une pièce Classique.

Des détails fins.

Ce serait bénéfique, mais cela avait clairement des limites.

L’art ne pourra jamais se centrer autour de l’aspect technique. Même seulement un tout petit peu, si vous vouliez imiter précisément quelque chose telle qu’elle, ça ne pourrait jamais être appelé une œuvre d’art.

Lee Hyun savait que le système de Royal Road était merdique.

‘ Je ne peux pas les empêcher de présumer au hasard. Et puisque ça va continuer comme ça un moment alors il est inutile pour moi de m’interposer, je ferais mieux d’ignorer ces conneries. ‘

Beaucoup d’étudiants répondirent à la question, mais le professeur cachait ce qu’il pensait.

Finalement, après que le professeur se rendit compte qu'il n’y avait plus personne qui intervenait, il se remit à parler.

« Nous allons donc changer la question. Laissons Royal Road et ses circonstances particulières de côté ; dans la réalité, Comment évaluez-vous une œuvre d’art ? »

Avant même que les étudiants puissent donner une réponse, le professeur poursuivit.

« En réalité, beaucoup de gens rêvent de célébrité. Mais parmi tous ceux-ci, seul un petit nombre peut véritablement l’accomplir et bien vivre grâce à l’art. Mais même eux ne comprennent pas le sens de l’art. »

Beaucoup de gens rêvaient de faire carrière dans l’art. Mais malheureusement, sans consensus populaire de la part du public, peu de gens pouvait atteindre leur objectif.

« Les artisans de calibre mondial et leurs œuvres sont réputés, cela veut dire que beaucoup de gens connaissent leurs noms et font leurs éloges. Ils créent des œuvres d’art qui sont souvent surévalués. Mais avec un regard sur leurs œuvres, même les experts dans le domaine disent parfois qu’ils ne se sentent pas une once d’inspiration. Mais pour beaucoup de ceux qui aiment vraiment l’art, mais qui ne peuvent emprunter aucunes de ces routes pour des raisons personnelles ou parce qu’ils plaçaient leur famille avant eux-mêmes. »

«... »

« Réaliser une œuvre d’art n’est pas difficile. Le premier dessin de sa mère par un enfant c’est de l’art ; ou même les peintures préhistoriques sur les murs des cavernes, comme un souhait bienveillant de la famille du chasseur afin qu’il rentre chez lui sain et sauf, peut aussi être considéré comme tel. La valeur de l’art n’existe que dans l’esprit du spectateur. Ce qu’est l’art, en plus de la beauté qu’il dépeint, est l’inspiration que les gens portent en leur cœur quant à savoir ce que ce dessin ou cette statue représentent ; et il y a une infinie de possibilités. »

Les étudiants écoutaient tranquillement la diatribe du professeur. Ils étaient au milieu d’une discussion sur le système de Royal Road ; et maintenant on pouvait entendre beaucoup de témoignages aléatoires qu’ils n’arrivaient pas à garder pour eux.

« Maintenant retournons à Royal Road ? Les artistes créer leurs œuvres et sont soumis à l’échelle d’évaluation que son Chef-d'œuvre, Classique ou Magnum avec leurs propres Valeurs Artistiques. Mais avec cette méthode cela pose un problème très difficile à propos de l’œuvre avant son achèvement. Dans cet exemple, la question porte sur l’erreur que vous avez faite lors de la création de l’œuvre. Où c’est à dire, vous n’avez pas fait une seule erreur lorsque vous avez travaillé sur l’œuvre et vous avez créé une représentation identique au modèle ; le système continuera à dévaloriser l’œuvre. »

Lee Hyun hocha la tête.

Il avait sculpté de nombreuses statues dans Royal Road ; même quand il n’avait pas fait la moindre erreur, l’œuvre n’avait pas été considérée comme un Chef d’œuvre. Tandis que certaines œuvres relativement bien faites recevaient plus de Valeur Artistique que l’ancienne, d’autres ne recevaient rien du tout.

« Dans notre monde, depuis l’antiquité, il y eut de nombreux virtuoses. Alors imaginez-vous être évalués sur la base de leurs normes ? Ainsi, comment le système de Royal Road évalue-t-il vos compétences en prenant en compte les artistes des temps passés, y a-t-il une méthode spécifique ou une notation ou autre chose ? »

Les étudiants considérèrent la question de manière impartiale. Ils prirent en compte toutes les expressions de toutes les œuvres qui existaient et en firent la norme. Cependant, le professeur réfuta leur hypothèse.

« Si vous ne créer pas quelque chose de nouveau mais que vous continuez à reproduire les expressions du passé, vous feriez essentiellement du sur place. De même, d’autres seront obligés de faire la même chose et ne pourront faire autrement. Être en mesure de voir et de créer des œuvres comparables aux virtuoses du passé, mais ne pas arriver à les dépasser pour atteindre la vraie grandeur ; C’est frustrant. »

Le silence s’installa parmi les étudiants.

À écouter le professeur, c’était trop compliqué.

Les œuvres des artistes devraient être évaluées de manière équitable. Le fait était que le problème était difficile à résoudre.

« De nombreux experts évalueraient les œuvres ? Les travaux seraient jugés subjectivement, selon les différences entre les masses ou pour une poignée de personnes. Beaucoup d’œuvres d’art feraient faces au rejet en raison du point de vue du courant dominant. »

«... »

« Mais, pour en parler, le système de Royal Road est totalement sécurisé. L’évaluation d’une œuvre d’art, est une information classifiée. »

« Vous ne savez pas, professeur ? »

En réponse à la question de l’élève, le professeur montra un sourire un peu gêné.

« En fait, je ne sais pas comment le système traite et assigne les Valeurs Artistiques. Peut-être qu’un pourcentage du niveau des compétences affecte la valeur, mais peut-être qu’il y a plus de centaines de variables pour calculer le score. Ou peut-être, des milliers ? »

« Si c’est autant... ça va être difficile d’obtenir un bon score. »

Peu après, les nombreux étudiants qui rêvaient secrètement de devenir artiste s’assombrirent. S’il y avait des informations claires concernant les critères sur la façon dont les valeurs étaient assignées, il serait plus facile d’obtenir un bon score ; mais un critère inconnu avec des centaines de variables serait difficile à résoudre.

Le professeur secoua la tête.

« Je vous l’ai dit avant, l’art n’est pas difficile. Un regard, une sensation, et si vous pouvez en profiter, c’est suffisant. Plutôt que de rechercher à correspondre à des centaines de critères, il suffit de faire ce que vous pensez être meilleur et créer ; parce que Royal Road est juste un espace dans la réalité virtuelle. »

«... »

« Royal Road n’est pas un jeu simple. Serait-ce aussi bien si les compétences étaient seulement à ce niveau ? Royal Road est un autre monde, avec une histoire complète depuis le début de sa création. Dans la vraie vie, est-il possible de transformer ce que vous appréciez dans votre esprit en réalité ? La réalité virtuelle dépeint avec réalisme la réalité, et cela signifie quelque chose de plus. Non seulement vous pouvez, pour l’essentiel, réaliser vos rêves, mais vous pouvez aussi en profiter car l’espace distribue des défis pour s’améliorer. »

Le professeur avait un emploi dans Royal Road.

Sa classe était Paysagiste.

Son travail consistait à maintenir et cultiver des arbres et des belles fleurs.

La raison derrière cette classe particulière remontait à quand il avait obtenu une quête au tout début.

C’était grâce à un enfant assis à regarder une fleur flétrir. Alors le professeur avait donné à l’enfant quelque conseil sur la façon de revigorer la fleur.

Puis une quête apparut !

Le professeur donna de l’engrais à la fleur et l’arrosa jusqu’à ce qu’elle se rétablisse. Il considéra cela comme un signe afin d’être un Paysagiste, de cultiver les fleurs et des arbres, et les faire prospérer.

Parfois il obtenait des emplois pour s’occuper de jardins extravagants, mais malheureusement, il n’y en avait pas beaucoup de ceux-là. Bien sûr, il était plus pauvre que les autres et il était fier, mais il n’avait pas de quoi pavoiser.

Cependant, une fois, les fleurs attirèrent des papillons avec leurs arômes sous une nuit étoilée.

C’était un spectacle magnifique pendant que les fleurs s’ouvraient.

Elles fleurissaient et disparaissaient ; en juste un instant, elles laissaient une grande impression.

Royal Road était rempli de curiosités exotiques, ce qui était son but.

Le professeur dit un peu plus fort.

« Un endroit où les gens peuvent réaliser leurs rêves. Les futurs cours porteront sur la vie réelle et la réalité virtuelle combinées. »

Après la Conférence, les étudiants quittèrent la salle de classe l’un après l’autre.

« Oh j’ai faim. »

« Allons vite prendre à manger. Je ne veux pas être en retard et faire la queue. Tu feras quoi après ? »

« La bibliothèque ? » 

« J’ai des activités de club. »

D’autres étudiants arrivaient dans la classe comme elle changeait de cours. Lee Hyun sut alors que c’était le bon moment pour partir.

Même s’ils étaient dans la même promotion, personne ne parla à Lee Hyun. Il était essentiellement catégorisé comme un redoublant. Dans des vêtements qui n’étaient plus tout frais, et avec un visage qu'ils ne reconnaissaient pas, il fut facilement ignoré.

‘ Je dois déjeuner. ‘

Lee Hyun se déplaça lentement tout seul.

Il emmena son déjeuner fait maison sur la pelouse du campus !

Au lieu d’être comme les autres qui allaient et venaient à la cafétéria pour acheter leur déjeuner.

Un pique-nique pour se détendre. Certains mangeaient dans une ambiance détendue, tandis que d’autres s’étendaient sur la pelouse pour dormir.

L’atmosphère romantique de l’université !

Il y avait beaucoup de sourire sur les étudiants allongés à l’ombre.

Lee Hyun, aussi, sortit une boîte de déjeuner pour manger.

Ugokugok. (Mange)

Kimchi au radis et riz blanc !

Un repas simple mais savoureux.

« Le kimchi n’a pas été bien macéré. »

De nos jours, manger du kimchi vendu au marché était populaire.

‘ Mais au moins les ingrédients sont authentiques. ‘

Lee Hyun était d’accord avec le prix car ça lui reviendrait beaucoup plus cher s’il devait faire macérer le kimchi lui-même.

Pendant ce temps, un vent vif soufflait.

Les étudiants tout autour bavardaient et riaient.  Le printemps arrivait.

‘ J’ai sommeil. ‘

Après le repas, il laissa échapper un bâillement et s’étira.

Deux heures jusqu’au prochain cours !

Il pouvait aller à la bibliothèque, mais il n’y avait aucun livre en particulier dont il avait besoin.

« Il n’y a pas d’internet à des moments comme ceux-là. »

En ce moment il s’aventurait dans le Royaume des vampires, alors tôt ou tard il devra vérifier les prix des articles.

‘ Peut-être que c’est un signe pour faire une sieste ? ‘

Couché sur l’herbe, Lee Hyun ferma les yeux.

Bien que le vent fût un peu froid, c’était une belle journée ensoleillée et le temps était idéal pour une sieste.

Il ferma les yeux, et en quelques instants, il s’endormit.

Puis, après avoir fini leurs repas à la cafétéria, les étudiants en Réalité Virtuelle sortirent et passèrent à côté de lui.

« Hey, n’est-ce pas le Seonbae ? »

« Oui, ça lui ressemble. On dirait qu’il a mangé ici. »

« Ça doit être ça. Mais regardez ça. »

« Manger et dormir... »

« Ugh, c’est tellement gênant ! »

Les étudiants accélérèrent pour passer Lee Hyun rapidement.

Il était un exemple de paresse et d’oisiveté.

Lee Hyun, plus qu’avant, était fui par les étudiants.

Son cours de l’après-midi portait sur l’aspect technologique de la réalité virtuelle. Et il vit des visages familiers.

Choi Sang-Jun, Min Sura et Lee Yu-Chong qui avaient des classes similaires.

« Hey. »

Quand Lee Hyun s’approcha d’eux, leurs visages s’affolèrent.

« Ah, Bonjour ! »

«... »

« Vouliez-vous vous asseoir ici ? »

« Ça ira ? »

« Nous irons à l’arrière. »

« Pas besoin. Je vais retourner derrière. »

« Non, non. Nous le ferons. »

Ils se levèrent délibérément de la rangée de devant et s’installèrent à l’arrière.

Similairement avec les deux qui étaient apparus par la suite. Ils étaient étudiants du département d’art martial, alors c’était encore plus choquant. Dans un premier temps, ils s’étaient exprimés de façon moins polie jusqu'à ce qu’il les regarde ; puis cela devint insupportable pour eux de le regarder droit dans les yeux.

Il y avait beaucoup de monde, mais Lee Hyun était assis seul.

Le cours allait débuter et les étudiants continuaient à arriver, mais personne ne s’asseyait à côté de Lee Hyun. C’était à cause des deux auxquels il avait fait face plus tôt. Les autres l’évitaient tout simplement par crainte de l’inconnu.

Ddiriririri.

Quatre minutes avant que le cours ne commence officiellement, Lee Hyun entendit son téléphone sonner.

Il avait acheté un vieux téléphone d’occasion pour rester en contact avec sa sœur à l’université.

Les trois images tridimensionnelles qui étaient si communes quand quelqu’un appelait n’apparurent pas, il n’était pas même capable d’aller en ligne parce que c’était un téléphone ancien et dépassé.

Au téléphone, on pouvait entendre la voix joyeuse de Shin Hye-Min.

-Bonjour, Lee Hyun nim.

***

Pendant le Comité de planification de KMC Média.

Tous ceux qui étaient impliqués dans la diffusion de Royal Road essayaient de trouver un nouvel item. Les tendances devenaient rapidement démodées ; même si les épreuves étaient récentes, après une semaine ou deux, le Comité mettrait de côté ledit matériel.

« Comment ça va avec l’analyse précipité de l’autre jour ? »

« Ça devrait être fini avant demain midi. »

« Trop tard ! Travaillez en temps supplémentaire et finissez à tout prix et terminer avant la fin de journée. Ne pensez même pas à quitter votre bureau jusqu'à ce que ce soit fait ! »

« Keoheok ! »

Le Directeur Kang Han-Seop poussait les employés.

La radiodiffusion était sa seule occupation, mais il était occupé tous les jours.

KMC se développait comme un diffuseur de Média, alors il était attendu que l’on devait travailler toute la journée sans dormir.

« De nos jours, il y a une augmentation des joueurs débutants, alors que pensez-vous des programmes qui leur sont dédiés ? »

« Ce n’est pas mauvais. Est-ce le groupe d’âge élevé ? »

« Oui. La majorité d'entre eux sont des personnes âgées. »

« Alors le contenu de la diffusion sera facile à déterminer. Je pense que ça sera très bien de mettre l’accent sur l’aventure. Le temps d’antenne... mettons le à 10 dans la soirée. »

« Il chevauchera avec le Drama Terrestre. »

« Pour faciliter aux familles de se rassembler afin de regarder. »

Le nombre de senior qui jouait à Royal Road était modéré, mais ne devrait pas être sous-estimé ; car leur nombre augmentait exponentiellement chaque mois. Ils étaient lents à s’adapter aux nouveaux changements, mais cette génération avait un formidable pouvoir d’achat s’ils choisissaient de s’en servir.

« Nous devons les saisir dès le début. Si notre émission capte leur attention durant leur temps de novice, cette génération de joueurs nous sera fidèle. »

« Oui ! »

« Mettez les publicités que vous avez déterminées être attrayantes pour les seniors. »

« Si vous voulez de l’audience et demander au Comité de lancer des publicités, alors je ne pense pas du tout que ce soit une bonne idée. »

KMC Média était en pleine croissance.

Grâce à l’augmentation de la popularité de Royal Road, les droits publicitaires couplés au programme étaient également en hausse.

Mais en raison de la natalité croissante de nouvelles chaînes diffusant des jeux, la compétition était féroce. Même les chaines qui se spécialisaient uniquement sur Royal Road avaient peur de cette tendance.

« Mais directeur-nim, on programmera quoi pour le programme spécial de ce mois ? »

Demanda un membre tout doucement.

Il ne voulait vraiment pas dire qu’il y aurait une rediffusion, mais il ne restait que quelques jours jusqu'au jour J.

À la différence des émissions régulières, le programme spécial était diffusé une fois par mois et une histoire particulière du continent de Versailles était mise en vedette. Et c’était dans cinq jours.

« Comment sont les relations entre les deux guildes belligérantes, Légende de la Guilde du Marteau et les Ailes d’Argent ? »

« Nous avons déjà fait deux prises sur eux. »

« Qu’en est-il de l’aventurier qui a voyagé dans le nord ? »

« C’était à la fin du mois dernier, je ne pense pas qu’il ait réussi. »

« Eh bien, y a-t-il quelque chose de frais ? »

Le Directeur Kang et les autres membres étaient affligés.

Les nouveaux événements dans Royal Road étaient en baisse, tandis que KMC Média poursuivait régulièrement ses rapports opportuns et précis.

Des lieux nouvellement découverts.

Des quêtes.

Les forces belligérantes !

Il y avait des événements profonds qui contaient ce qui avait fait l’histoire du continent Versailles.

Néanmoins, les programmes spéciaux étaient très bénéfiques pour la station.

Le Directeur Kang et les autres enfouissaient leur tête dans leurs mains et gémissaient, jusqu'à ce qu’une nouvelle suggestion entra dans la conversation.

« Que diriez-vous de recouper avec certaines de nos émissions ? »

« Après tout, il serait mieux montrer les gens qui affluent vers le nord ? »

« Ok, le nord. On continue de le voir dans des émissions, mais il y a probablement quelque chose là-bas que les programmes réguliers n’ont pas encore raconté. »

« C’est vrai. »

Cette suggestion fut facilement acceptée et le temps s’écoulait désespérément. Mais soudain, les yeux du directeur Kang s’arrêtèrent sur un siège vide.

« Pourquoi est-ce que je ne vois pas Sin Hye-Min ssi? »

« Vous ne saviez pas ? Elle participe à une aventure dans Royal Road, alors elle ne pouvait pas être présente à cette réunion. »

« Est-ce vrai ? »

« Elle a de la chance. »

Le Directeur Kang et les autres membres n’étaient pas vraiment préoccupés par la situation de Sin Hye-Min car ils étaient désespérément occupés avec les questions qu’ils devaient étudiées.

Cependant, Sin Hye-Min se montra enfin.

« Bonjour. »

Elle était arrivée deux heures avant l’émission, ainsi elle pourrait assister à la réunion.

Le Directeur Kang demanda.

« Sin Hye-Min ssi, à quoi êtes-vous tellement occupée ? »

« Je suis désolé. Je n’ai pas beaucoup de temps à cause de la quête. Je voulais juste vous voir car j’ai un peu de temps. »

« Quelle est la quête ? »

Le Directeur Kang n’attendait pas grand-chose de la réponse à sa question.

« Je suis dans une quête avec Weed nim. »

« Weed ? C'est vrai. Quel Weed ? »

« Vous savez qui. »

« Comment pouvez-vous être sûr que je le connais ? »

« Vous ne pouvez pas ne pas le connaitre. Comment pourriez-vous ne pas connaitre Weed nim ? »

« Je n’en connais que deux qui ont ce nom. Parlez-vous du Jeonshin Weed ? »

« Oui. »

Directeur Kang sauta hors de son siège.

« Vous êtes dans une quête avec ce Weed ? »

Weed.

Un nom commun pour une herbe très commune.

Beaucoup d’utilisateurs de Royal Road connaissaient ce nom.

Et en tant que diffuseur, il était au centre de ce gain d’intérêt.

L’orc brutal, Karichwi.

La bataille contre la Légion immortelle avait eu une audience sensationnelle.

Il y avait eu un sentiment d’urgence, lorsqu’il avait dirigé les Elfes Noirs et les Orcs contre la Liche Shire !

Pour le Directeur Kang, ce siège stéréotypé était juste un combat, alors qu’il s’était tenu sur le bord de son siège pendant tout cet événement.

Depuis lors, son nom s’était répandu parmi les diffuseurs et il s’était finalement installé sur la place.

Puis venu de nulle part.

Au cours de la bataille de l’expédition du Nord contre le dragon, il s’était présenté soudainement et avait combattu fantastiquement.

D’une façon à laquelle personne n’aurait jamais pensée.

Ce qui prouvait clairement qu’il était Jeonshin Weed.

« Alors vous participez à cette quête avec Weed... »

« Pour être précis, nous n’y sommes pas encore arrivés. Mais nous avons vécu de nombreuses aventures tout au long du chemin. »

« Quelle est la quête ? »

« Il faut rejoindre le Royaume des Vampires, Todeum. »

Les regards du Directeur Kang et des autres se remplirent de suspicion.

« Où est le Royaume des Vampires ? Il a toujours été sur le continent de Versailles ? C’est un endroit récemment découvert dans le nord ? »

« Non. En fait, c’est l’endroit où un vampire nommé Tori a grandi... »

Le directeur et les autres écoutèrent Sin Hye-Min leur raconter l’histoire.

Les portes du Royaume des Vampires s’ouvrent seulement une fois. Si vous mourez, tout est fini.

L’expédition était partie pour le monde inconnu.

Leur aventure !

Comme s’il entendait le nombre de spectateurs se multiplier.

Le Directeur Kang cria.

« C’est le programme spécial. Non, ne faites pas ça ! En revanche, il leur reste encore un mois. Pourquoi ne pas planifier cela comme un programme régulier ? Appelez-le ! Appelez Weed et persuadez-le de diffuser ça ! »

***

Lee Hyun était assis dans la salle de classe pendant qu’il parlait doucement au téléphone.

« Pourquoi est-ce que tu m’appelles ? »

-Oui, en fait, je veux te parler d’une émission.

« Une émission ? À quel propos ? Tu veux dire que KMC Media veut diffuser mon aventure comme un programme ? »

Dès que la phrase quitta sa bouche, la foule toujours croissante dans l’amphithéâtre s’arrêta momentanément.

«... »

Les étudiants arrêtèrent ce qu’ils faisaient et portèrent une attention particulière sur Lee Hyun.

Les étudiants du département de Réalité Virtuelle.

Après avoir été diplômés ils occuperaient divers emplois selon leurs champs de compétences.

Même pour ceux qui actuellement ne jouaient pas à Royal Road.

Ils voulaient en savoir plus sur la RV parce qu’ils étaient motivés par Royal Road.

Et le seul endroit où la majorité d'entre eux obtenait des nouvelles au sujet de Royal Road était KMC Media !

‘ Ce n’était pas bien ce qu’on a fait, hein ? ‘

‘ Pas possible, pas lui. ‘

Ils doutaient, mais ils continuaient à écouter l’appel de Lee Hyun.

-Oui, c’est correct. Je veux diffuser notre aventure dans le Royaume de Vampire, Todeum. Mais j’ai besoin de l’autorisation pour le faire.

« Hye-Min Ssi a besoin de ma permission ? »

-Oui, parce que tu es celui qui mène le groupe sous le nom de Weed nim. J’ai sauvegardé les vidéos de tout le monde dans l’aventure, mais il serait moralement inacceptable si je diffusais les séquences sans votre permission. Si tu as l’accord des autres, tout le monde peut obtenir un salaire, et tu obtiendras également les frais de consultation.

Les étudiants étaient en délire.

‘ Hye-Min Ssi ? Ça ne peut pas être Sin Hye-Min ? '

‘ Pourquoi ce redoublant recevrait un appel de Sin Hye-Min ? ‘

‘ Avec cette célèbre animatrice ? ‘

Ces gens ne connaissaient que trop bien le nom qui sortait de la bouche de Lee Hyun ; la célèbre commentatrice du continent Versailles, Sin Hye-Min.

La surprise des étudiants devint indicible.

« Eh bien, je comprends le fond de l’histoire. Dis m’en plus un peu plus tard. »

-Oui. J’espère avoir une réponse dès que possible, étant donné que les membres de la station sont alarmés. Ah, en fait, j’ai oublié de te le dire parce qu’ils sont devenus fous à cause de l’aventure de Weed nim dans le Royaume de Vampire Todeum, mais il y un hic au sujet du calendrier de diffusion. Ils veulent faire un épisode tous les deux jours sur cette aventure. Prenez votre temps et nous en parlerons plus tard avec plus de détails.

« Bien sûr. »

Lee Hyun raccrocha le téléphone.

Puis vint un flot d’élèves qui faisait semblant d’être proche de lui.

Il y avait une compétition pour voir qui pourrait obtenir les deux sièges vides à côté de Lee Hyun !

* Triririri.*

Le téléphone de Lee Hyun sonna à nouveau.

Les corps des étudiants se raidirent.

‘ Shin Hye-Min appelle encore une fois ? ‘

‘ Pas possible... ‘

‘ Je veux juste une chance... ‘

Ils attendaient tranquillement avec consternation.

Mais ils continuaient à garder leur bouche fermée.

Lee Hyun leva le téléphone pour répondre, mais c’était une autre voix qui l’accueillit.

-Je m’ennuyais alors je t’ai appelé. Que fais-tu ?

Une voix cristalline qui ressemblait à un instrument de musique.

C’était Jeong Hyo Lynn.

« Ah, Jeong Hyo Lynn ssi. J’attends le début de mon cours. »

-Excuse-moi, je dérange ?

« Non, ne t’inquiètes pas, le professeur n’est pas encore arrivé. »

-Alors tu as quelques minutes pour parler.

« Eh bien, oui. Oh, j’ai entendu que tu as une nouvelle chanson qui sort ? »

-Comment le sais-tu ?

« C’était un article sur internet. Quelque chose au sujet de la sortie imminente de la chanson de Jeong Hyo Lynn. »

-Oui, c’est juste un single.

Les étudiants le tournèrent en ridicule.

Ils se méfiaient du premier appel, mais que ce deuxième appel vienne de Jeong Hyo Lynn, qui était une chanteuse.

‘ Je savais que quelque chose n’allait pas. ‘

‘ Quelle blague. ‘

' Tsss, qu’est ce qu’il a pu bien faire pour recevoir un appel de Lynn ? '

‘ J’ai vu à travers ton bluff. ‘

Les étudiants continuèrent à le tourner en dérision. Comme on pouvait le prévoir, à partir de ce moment, Lee Hyun fut complètement ignoré.



Fin du chapitre 5 volume 11

________________________________________________________________

Merci à Stéphane pour ce chapitre sponsorisé !
Un autre chapitre à venir pour ce mois-ci.

Je cherche toujours quelqu'un pour m'aider à traduire LMS !!!

Au fait, j'ai découvert cet excellent site qui propose des ln, Xiao Novels sur : Xiaowaz.fr

________________________________________________________________

1 commentaire:

  1. heu maintenant c'est xiao novels le nom du site.
    Merci pour ce chapitre

    RépondreSupprimer