RPMI Chapitre 4

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 4 : Falaise Purificatrice d’Ossement





Devant les enfants, le Chef de division Yue cria, « Tout le monde, écoutez bien. À l’intérieur de la forêt de bambous, il y a un petit chemin sur lequel vous allez vous engager, et par lequel vous finirez par atteindre la Falaise Purificatrice d’Ossement de la Secte des Sept Mystères. La première zone du tracé sera la forêt de bambous. La deuxième sera une région rocheuse pentue. La dernière zone sera la falaise. Seuls ceux qui réussiront à escalader la Falaise Purificatrice d’Ossement avant midi deviendront des disciples de notre Secte des Sept Mystères. Si vous terminez après midi, même si vous ne devenez pas Disciple Interne, vous pourrez toujours devenir un Disciple Officieux aussi longtemps que votre performance montre des prouesses remarquables. »

Naturellement, Han Li ne comprenait pas ce que cela signifiait d’être un Disciple Officieux. Il savait seulement que tout ce qu’il avait à faire était d’escalader la falaise. En regardant sur le versant escarpé et accidenté, il vit de nombreuses longues pousses de bambou couchées sur la surface de la falaise. A première vue, il semblait que le premier obstacle serait assez facile !

En étudiant les autres enfants, Han Li n’était pas disposé à perdre face à ceux de son âge. L’atmosphère se tendit aussi très vite pour les autres enfants.

Le Chef de Division Yue jeta un regard sur le soleil levant et dit : « Ok, il est presque l’heure, préparez vous pour le départ ! N’ayez pas peur, vos aînés vous protégeront de l’arrière en cas de danger. »

Han Li tourna sa tête et regarda les jeunes méconnaissables.

Ces personnes étaient des disciples plus âgés, donc ils devaient être d’un lot précédent. Han Li ne pouvait pas s’empêcher de penser, « C’est impressionnant, si j’arrive à me joindre à eux, est ce que je pourrais porter la même robe qu’un Disciple Interne ? »

Alors qu’il méditait sans faire attention, Han Li découvrit que les autres enfants s’étaient déjà précipités dans la forêt de bambous. Voyant qu’il avait été laissé derrière, Han Li se mit rapidement en route.

Une fois que la trentaine d’enfants se fut précipités en avant, ils cessèrent de se déplacer comme un groupe et se disséminèrent dans la spacieuse forêt de bambous. Derrière Han Li il y avait un disciple plus âgé et longiligne avec un regard froid sur son visage, qui suivait Han Li silencieusement. Han Li avait un peu peur, alors il n’osa pas entamer la conversation et perdre du temps. Un peu intimidé, il recourba son corps et commença à marcher sur la pente raide.

Ce tronçon de la forêt de bambous paraissait ordinaire de l’extérieur, mais après que Han Li eut marché une certaine distance, il constata qu’il devenait lentement de plus en plus difficile d’avancer. Ses pas se firent plus lourds, et petit à petit, Han Li commença à utiliser une main pour tirer sur les pousses de bambou, et utiliser l’élan du bambou qui reprenait sa position d’origine pour le propulser vers l’avant.

Han Li persista de cette manière pendant un certain temps, et à un certain moment, il fut extrêmement épuisé, alors il n’eut pas d’autre choix que de se trouver un espace libre pour s’asseoir et se reposer, son souffle laissant échapper de fortes rafales d’air.

Après avoir pris une pause, Han Li tourna son regard et vit l’aîné dégingandé derrière lui. Bien que le sol fût très raide, ce disciple plus âgé se tenait debout avec nonchalance sur le terrain, comme si ce n’était rien pour lui. Son corps était totalement dépourvu de poussière, se tenant droit debout comme les pousses de bambou proches, tout en regardant silencieusement Han Li de loin.

En regardant le regard froid de ce senior, Han Li eut peur dans son cœur et il retourna rapidement sa tête. Il entendit aussi de lourds bruits de respiration à l’avant et en déduisit que l’un des enfants plus rapides faisait également usage de cette opportunité pour se reposer. Après une courte pause, Han Li reprit rapidement sa route.

La pente était dangereusement abrupte et les réserves d’énergie de Han Li s’amenuisaient de plus en plus.

Il décida de se tenir à plat ventre sur le sol et de s’agripper pour aller vers l’avant au lieu de marcher sur ses jambes ; ainsi s’il épuisait son énergie, il ne tomberait pas à plat sur son visage. Heureusement, ses vêtements étaient faits de matériaux résistants ; Si ce n’était pas le cas, ses membres et ses genoux pourraient se blesser en se traînant sur le sol rocailleux.

Alors qu’il avait presque atteint la fin de la forêt de bambous, Han Li sentit qu’il était très difficile de faire les derniers pas. C’était parce que les pierres et les rochers au sol augmentaient en nombre, tandis que le nombre de pousses de bambou diminuait.

Han Li atteignit finalement l’endroit où il n’y avait plus de pousses de bambou à utiliser comme support. Han Li se déplaçait lentement et en traversant ce dernier tronçon du chemin pouce par pouce, il surmonta le premier obstacle.

Au moment où il sortit de la forêt de bambous, il ne vit qu’une vaste étendue de terre. En face de lui il y avait une montagne rocheuse incomparablement colossale. Au sommet de la montagne gargantuesque il y avait quelques enfants chétifs, qui escaladaient lentement vers le haut de la falaise de pierre, ainsi que quelques disciples plus âgés qui veillaient de près sur eux. Han Li ne voulant pas perdre plus de temps, et il se précipita pour atteindre la grande montagne rocheuse.

La montagne était composée de couches de roches sédimentaires empilées les unes sur les autres et qui paraissaient très érodées. À certains endroits, le sol s’effondrait quand on le touchait. Bien sûr, il y avait aussi des solides dalles de pierre cassée, mais les rechercher était extrêmement périlleux parce qu’on pouvait se blesser. Han Li avait seulement pratiqué des arts martiaux des plus rudimentaires, et à ce titre, ses mains étaient déjà pleines de blessures après son voyage à travers la forêt de bambous. Dans le même temps, ses vêtements étaient déchirés et en lambeaux au niveau de ses genoux, et la chair et les muscles cachés par ses vêtements étaient également égratignés et blessés. Bien que la blessure au genou fût petite, Han Li serrait des dents chaque fois qu’il entrait en contact avec les rochers déchiquetés ; la douleur était presque plus forte que ce qu’il pouvait supporter.

Les quelques enfants en tête avaient déjà grimpés la plus grande partie. Voyant les autres devant lui, Han Li refusa d’abandonner. A chaque fois où des pensées de renoncement flashaient dans son esprit, des images de son troisième Oncle et de sa famille apparaissaient, lui donnant la motivation de poursuivre. Avec le souvenir de ceux qu’il aimait qui le poussait à poursuivre, Han Li, s’avançait vers l’avant implacablement.

Avant que Han Li ne parte pour l’examen de Disciple Interne, son père et son troisième Oncle lui avaient rappelé que le test serait extrêmement difficile. Si il ne persévérerait pas jusqu’au bout, Han Li n’aurait aucune chance de rejoindre la Secte des Sept Mystères. À ce moment, Han Li ne se souciait plus de rejoindre la secte. Au lieu de cela, la seule source de motivation qui le poussait vers l’avant était sa réticence à abandonner et l’urgence de rattraper les autres en tête.

Han Li leva la tête et remarqua que Wu Yan était actuellement en tête. Wu Yan était plus âgé que Han Li et avait même pratiqué des arts martiaux ; sans surprise, il avait un corps plus fort par rapport aux autres.

Une fois de plus, Han Li tourna son regard vers l’arrière et vit qu’il avait dépassé un certain nombre d’enfants, dont beaucoup se précipitait toujours vers l’avant. Tout en prenant une profonde inspiration, Han Li augmenta la vitesse de son ascension.

Bien qu’il eut épuisé la majorité de ses forces, il n’avait pas encore raccourci la distance entre lui et ceux en tête. Pendant que le soleil inflexible montait vers le centre du ciel, le corps de Han Li se montrait de plus en plus lourd, rendant plus difficile son ascension vers le sommet. Dans l’intervalle, Wu Yan avait déjà atteint le sommet de la montagne énorme.

Près du sommet de la montagne haute de centaines de mètres, il y avait l’incroyablement raide Falaise de Purification des Ossements. Plus de dix cordes, chacune avec des nœuds de la taille d’un poing, étaient accrochées en haut de la falaise. Wu Yan en sélectionna une et commença à grimper la falaise.

Han Li regarda Wu Yan qui était en tête, et se sentit résigné dans son cœur. Il savait qu’il ne pouvait pas rattraper ceux qui étaient devant dans le court laps de temps qui restait jusqu'à midi.

La notion de chute fut très vite effacée par la douleur soudaine qui embrasait ses blessures. Les vagues de douleur ardente sapaient les forces de ses membres. Sentant son corps chuter vers le bas, Han Li saisit frénétiquement une pierre d’une seule main. Son cœur battait la chamade pendant qu’il collait rapidement son corps sur le flanc de la montagne, n’osant pas faire le moindre mouvement brusque.

Après un moment, il se calma, et s’aida de sa main pour tester la solidité de la dalle. Il parvint à mettre ses peurs de coté seulement après qu’il eut déterminé qu'elle tenait bien en place.

En regardant vers le bas, Han Li vit que l’aîné dégingandé était en position semi-fléchie avec ses bras tendus, se préparent à attraper Han Li si il devait tomber. Cependant, voyant que Han Li était en sécurité, le senior rétracta ses bras.

Han Li sentit un soulagement dans son cœur. S’il était vraiment tombé en bas de la falaise, tous ses efforts auraient été vains ! Après un court instant, il s’avança lentement vers l’avant et rampa vers les cordes restantes accrochées à la Falaise Purificatrice d’Ossement.

Enfin, il arriva en bas d’une corde. Le soleil avait presque atteint le centre du ciel, ce qui indiquait qu’il ne restait seulement qu’une heure avant la fin du temps limite. À ce moment là, Wu Yan avait déjà monté la falaise, et il tournait sa tête pour regarder les derniers enfants. Pendant qu’Han Li montait la corde, son regard rencontra par hasard Wu Yan, qui montrait un pouce dirigé vers le bas aux concurrents plus lents. Après un rire maniaque, Wu Yan continua à partir en avant.

Avec une colère qui enflait dans son cœur, Han Li attrapa la corde et commença à monter.

Cependant, Han Li avait épuisé toute son énergie depuis longtemps. Actuellement, même tenir la corde fermement était un défi pour lui, alors que dire d’escalader.

Miraculeusement, Han Li grimpa jusqu’au premier nœud sur sa corde. S’asseyant dessus, il avait l’impression que son corps s’était mué en coton, incapable de bouger un seul doigt. Il tourna sa tête et regarda tous les enfants derrière lui. Certains d'entre eux avaient déjà abandonnés, et étaient assis sur la montagne de pierre avec une respiration haletante. Comme Han Li, ils avaient épuisé toute leur force et étaient sur le point de s’effondrer.

Han Li pouvait seulement sourire amèrement ; il avait grandement sous-estimé ce test. Heureusement, il n’était pas parmi les derniers des enfants. Après avoir vu les regards froids des disciples plus âgés, il se décida à poursuivre. Même s’il n’avait aucune chance de terminer le test avant midi, finir tard était mieux que de rester pendu à une corde.

Han Li tendit ses deux mains raides et utilisa la force qu’il avait récupérée pendant sa pause pour grimper lentement sur la corde. Mais à ce moment là, les mains de Han Li ne répondirent plus à sa volonté ; Il n’avait même pas la force de maintenir une prise sur la corde. Han Li s’arrêta là et s’attarda un instant avant de se décider à contrecœur de rester assis sur le nœud.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.