RPMI Chapitre 2

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 2 : La Ville du Buffle Vert



 La maison de Han Li était censée être dans une petite ville, mais c’était en fait une grande ville appelée la Ville du Buffle Vert. Seuls ceux qui vivaient dans la région montagneuse, et les autochtones qui n’avaient aucune connaissance du monde extérieur appelaient la Ville du Buffle Vert ainsi. La seule raison pour laquelle Han Li était au courant à ce sujet, était parce qu’il avait été informé par son oncle Zhang, qui travaillait comme gardien depuis plus de dix ans.

La Ville du Buffle Vert n’était pas très grande. Elle n’avait qu’une seule route principale, appelée Rue du Buffle Vert, qui allait de l’est à la frontière ouest de la ville. Il n’y avait aussi qu’une taverne dans la ville, située à sa frontière occidentale. Pour n’importe quel marchand ambulant qui n’avait pas envie de dormir à l’extérieur, cette taverne était la seule solution.

Il n’y n'avait qu’une seule route pour les chariots dans la partie occidentale de La Ville du Buffle Vert. Elle reliait les portes de la ville et la taverne du Buffle Vert jusqu’au Restaurant Parfum de Printemps, le seul autre endroit où l’on pouvait se rendre mise à part la taverne.

Le Restaurant Parfum de Printemps n’était pas grand du tout et était en fait plutôt démodé. Toutefois, cet établissement avait un certain charme qui plaisait à de nombreux voyageurs. Tous les jours à midi, il y avait toujours une foule de gens, rendant l’endroit constamment submergé.

Un homme barbu avec un visage rond sortit d’un chariot avec un petit garçon bien bronzé qui avait l’air d’avoir une dizaine d’années. Ils entrèrent tous deux dans le restaurant avec un air fanfaron. Tous les clients réguliers savaient qui était cet homme. Il était le gérant de ce restaurant, « le Gros Han. » Le garçon, cependant, n’était pas quelqu'un qu’ils connaissaient.

« Aîné Han, ce garçon tanné vous ressemble beaucoup. Serait-ce l’enfant d’une prostituée avec laquelle vous avez passé la nuit ? » Plaisanta quelqu’un.

Au moment où la plaisanterie fut proférée, le restaurant entier éclata de rire.

« Bé ! C’est le fils de mon frère de sang, mon neveu ! Bien sûr qu’il me ressemble. » Dit le Gros Han fièrement au lieu d’être en colère.

Ce duo avait voyagé pendant trois jours sans se reposer avant d’arriver à la ville. C’étaient Han Li et son troisième Oncle, qui était connu comme « le Gros Han » par les habitants de la ville.

Le Gros Han salua quelques habitués avant d’emmener Han Li à l’arrière du restaurant et d’entrer dans une cour distante.

« Xiao Li, tu devrais te reposer ici un petit moment. Quand viendra le temps pour les examens de Disciple Interne, je t’appellerai. Pour l’instant, je dois partir afin de m’occuper de quelques habitués. » Le Gros Han désigna une salle latérale dans la cour et fit gentiment signe à Han Li afin qu’il y entre.
 (Ndt : « Xiao » dans ce contexte signifie « petit »)

Après avoir dit tout cela, le troisième Oncle de Han Li se retourna et se précipita à l’intérieur du restaurant pour s’occuper de ses clients.

Pendant qu’il franchissait la porte, il ressentit un malaise soudain dans son cœur et rappela à Han Li, « Ne va pas te promener. Tu pourrais te perdre dans la ville si tu te balades. Il est donc préférable que tu ne quittes pas cette cour. »

« En ! »

En entendant la réponse honnête de Han Li, il hocha la tête de soulagement et sortit de la pièce.

Après que son troisième Oncle eut quitté la Cour, Han Li se sentit soudainement épuisé. Au moment où sa tête se posa sur son oreiller, il tomba dans un profond sommeil et commença à ronfler, étonnamment sans la crainte qu’un enfant normal aurait s’il restait seul dans un environnement inconnu.

Lorsque la nuit tomba, un serviteur vint avec de la nourriture. Bien que ce ne fût pas un repas somptueux, c’était quand même délicieux. Après que Han Li eut mangé la nourriture, le serviteur retira les plats quand son troisième Oncle entra tranquillement.

« C’était comment ? Le repas était convenable à ton goût ? La maison te manque ? »

« Oui, la maison me manque... » Répondit Han Li de sa voix enfantine.

Troisième Oncle sembla satisfait de la réponse de Han Li. Il commença à lui parler de sa vie quotidienne et se vantait de bon nombre de ses expériences. Petit à petit, Han Li devint moins timide et commença à rire et à discuter avec son troisième Oncle.

De cette façon, deux jours s’écoulèrent rapidement.

Le troisième jour, après que Han Li eut fini de dîner, il attendait les histoires de son oncle à propos de Jiang Hu lorsqu’un chariot s’arrêta devant la porte du restaurant.
(TL : Jiang Hu – le monde des arts martiaux)

Ce chariot était peint d’une couleur noire brillante et même le cheval était un destrier rarement vu de couleur or. Mais ce qui attirait le plus l’attention se trouvait sur le châssis du chariot où il y avait le mot « Mystère », écrit en caractères argentés au milieu d’un triangle rouge qui décorait une bannière noire. L’image sur la bannière exsudait aussi une aura insondable.

En voyant cette bannière, chaque expert en arts martiaux de la région savait que ce transport appartenait à l’un des deux seigneurs de la région, la Secte des Sept Mystères. Il semblait qu’un invité prestigieux était arrivé dans la Ville du Buffle Vert.

La Secte des Sept Mystères était auparavant connue sous le nom des Sept Sectes Suprêmes. Deux cent ans plus tôt, la secte avait été créée par un très célèbre maître martial nommé « Souverain des Sept Suprêmes ». Ayant autrefois balayé et dominé la Province de Jing et la Province voisine de Shu pendant quelques décennies, le Souverain des Sept Suprêmes était devenu très célèbre. Mais après avoir été diminué par la maladie, la puissance de la Secte des Sept Mystères connue un coup dévastateur et son influence diminua considérablement. En fin de compte, la Secte des Sept Mystères fut forcée de quitter la principale ville de la Province de Jing à cause des efforts conjugués de ses sectes rivales. Il y a une centaine d’années, la secte avait été obligée de déménager dans une zone extrêmement reculée appelée la Montagne de l’Arc-en-ciel Céleste. Depuis lors, ils avaient replanté leurs racines dans cette région de troisième catégorie et étaient devenu une puissance locale.

Localement, la seule autre puissance qui pouvait rivaliser avec la Secte des Sept Mystères était le Gang des Loups Sauvages.

Le Gang des Loups Sauvages était à l’origine un gang de bandits montés à cheval de la Province de Jing, que n’avait aucun scrupule à brûler, tuer, dépouiller et piller. Après un certain temps, une armée envoyée par la Cour impériale encercla et réprima violemment les bandits. Certains des bandits acceptèrent l’amnistie qui leur était accordée par la Cour impériale, tandis que les bandits restants se reformèrent sous la forme du Gang des Loups Sauvages. Le Gang des Loups Sauvages était extrêmement cruel et sanguinaire, tout en conservant leurs anciennes caractéristiques de ne montrer aucun scrupule pour commettre des atrocités. Ainsi, chaque fois qu’ils s’affrontaient, la Secte des Sept Mystères était toujours dans une situation désavantageuse.

Même si le Gang des Loups Sauvages contrôlait plus de villes que la Secte des Sept Mystères, le gang ne savait pas comment gérer les villes efficacement afin de faire des affaires et générer des revenus. En comparaison, la richesse des villes contrôlées par la Secte des Sept Mystères dépassait largement celle des villes sous le contrôle du Gang des loups sauvages. Jaloux de la prospérité de la Secte des Sept Mystères, le Gang des Loups Sauvages organisait des plans pour s’approprier le territoire de la secte, d’où résultait le conflit de longue date entre les deux grandes puissances. Le conflit n’apportait que des maux de tête sans fin à l’actuel Leader de la Secte des Sept Mystères. À cause du Gang des Loups Sauvages, la Secte des Sept Mystères avait accepté un nombre croissant de disciples ces dernières années.

Après que le chariot se soit arrêté, un homme maigrichon d’une quarantaine d’années sauta à terre. Ses mouvements étaient extrêmement agiles, indiquant qu’il était un puissant expert. Il semblait être très familier avec le restaurant du Gros Han et marchait pompeusement vers la salle dans laquelle Han Li résidait.

En voyant l’homme d’une quarantaine d’années, le Gros Han le salua respectueusement immédiatement.

« Protecteur Wang, pourquoi une personne estimée comme la votre a fait le déplacement personnellement ? »

« Hum ! » S’ébroua froidement le Protecteur Wang.

« Les routes par ici n’ont pas été calmes ces derniers temps. Pour cette raison, il est nécessaire de renforcer les défenses. Ainsi, les anciens ont ordonné que je vienne personnellement. Ne dis plus de bêtise. Est-ce l’enfant que tu veux présenter ? »

« Oui, oui, c’est mon neveu. J’espère que Protecteur Wang prendra soin de lui. »

En regardant le regard impatient sur le visage du Protecteur Wang, troisième Oncle sortit immédiatement une bourse qui semblait bien lourde, et la passa secrètement au Protecteur Wang.

Après qu’il eut évalué le poids de la bourse, l’attitude impatiente du Protecteur Wang se détendit visiblement.

« Gros Han, tu sais vraiment comment te comporter ! Sur le chemin du retour, je m’assurerai que tous les besoins de ton neveu soient pris en compte. Quoi qu’il en soit, il se fait assez tard maintenant. Nous ferions mieux de prendre la route rapidement. »
https://ssl.translatoruser.net/static/24988002/img/tooltip_logo.gifhttps://ssl.translatoruser.net/static/24988002/img/tooltip_close.gif
Original
There was also only one tavern in town, located on its western border.


1 commentaire: