Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

RPMI Chapitre 15

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 15 : Quatre Ans Plus Tard





Le Docteur Mo était extrêmement satisfait de la quantité d’effort qu’Han Li dédiait à sa cultivation.

Toutefois, il estimait que la vitesse de progression de Han Li pour passer à la strate suivante du chant oraculaire était toujours trop lente.

Ces dernières années, la maladie dont souffrait le Docteur Mo était devenue plus sérieuse. Il toussait un nombre incalculable de fois chaque jour, et ces épisodes de toux devenaient de plus en plus fréquents, tout en durant plus longtemps.

Alors que l’état de son corps s’aggravait, le Docteur Mo commença à prêter plus d’attention à la cultivation de Han Li. De son insistance implacable, on pouvait deviner l’angoisse dans son cœur.

Pour une raison quelconque, le Docteur Mo attachait une importance énorme à Han Li. Non seulement il augmentait les paiements à coup de pièces d’argent, mais le regard du Docteur Mo était même empli d’une tendre émotion comme si il examinait un trésor rare.

Malgré cela, Han Li, qui avait atteint la troisième strate du chant oraculaire, avait remarqué une vérité sous-jacente grâce à ses sens très développés. Han Li avait découvert par inadvertance que derrière le chaud regard amical du Docteur Mo se cachait une trace de froideur et une cupidité extrême, ce qui mettait Han Li mal à l’aise.

Ce regard que lui jetait le Docteur Mo avait fini par effrayer Han Li de la pointe de ses cheveux jusqu'à la moelle dans ses os. Il pensait que le Docteur Mo le voyait davantage comme un objet que comme un être vivant.

Cela rendait Han Li perplexe. Qu’est ce qu’il pouvait éventuellement avoir que le Docteur Mo désirait ?

« Bien sûr, il n’y a rien que je possède qui puisse l’intéresser. » Se rassurait Han Li, après avoir réfléchit profondément.

Il arrivait même que Han Li soit fatigué de cultiver le chant sans nom, mais il secouait alors la tête de honte. Il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même ; Après tout, injurier le Docteur Mo dans son dos était un acte ingrat.

Cependant, il ne savait vraiment pas pourquoi, mais dans les recoins les plus profonds de son cœur, il restait encore un sentiment de prudence lorsqu’il interagissait avec le Docteur Mo. Avec le temps, ce sentiment de prudence devenait de plus en plus fort.

Actuellement, Han Li faisait face à un énorme problème. Il avait déjà atteint la porte de la troisième strate, mais le stock de plantes précieuses du Docteur Mo était déjà à sec.

De toute évidence, Han Li n’avait rien d’un génie. S’il n’avait pas eu l’assistance des plantes médicinales, ses progrès de cultivation stagneraient depuis longtemps.

À chaque fois qu’il rencontrait le Docteur Mo, Han Li ne pouvait pas s’empêcher de ressentir un sentiment de honte.

Le Docteur Mo avait utilisé pratiquement toute sa fortune pour aider laborieusement Han Li dans sa cultivation, lui créant des conditions favorables, et pourtant... Han Li était incapable de satisfaire sa demande.

Cela rendait Han Li extrêmement réticent à croiser le regard du Docteur Mo à chaque fois que celui-ci l’interrogeait au sujet de son avancement.

Assez étrangement, pour Dieu sait quelle raison, le Docteur Mo qui était pourtant hautement qualifié, était incapable de connaitre les progrès d’Han Li sans que celui-ci ne lui dise. Ainsi, il ne l’avait pas averti au sujet du problème de l’obstacle qu’il rencontrait.

Cependant, il n’y avait pas si longtemps, la culpabilité dans le cœur d’Han Li le fit aller voir le Docteur Mo et avouer à propos de l’obstacle qu'il rencontrait dans sa cultivation.

Après que le Docteur Mo eut entendu qu’au cours de l’année écoulée il n’avait pas fait le moindre progrès dans sa cultivation, son visage normalement inexpressif devint très disgracieux.

À la surprise de Han Li, le Docteur Mo ne le pas réprimanda pas. Au lieu de cela, il dit à Han Li qu’il partirait de la vallée pendant un certain temps afin de collecter les plantes nécessaires, et lui rappela de continuer à consacrer tous ses efforts dans la culture du chant oraculaire.

Deux jours plus tard, le Docteur Mo prit un sac rempli avec les outils nécessaires pour extraire les herbes et quitta la Secte des Sept Mystères.

Après son départ, Han Li fut tout seul dans la Vallée de la Main de Dieu.

En ce qui concernait son bon ami, Zhang Tie, il avait déjà cultivé la troisième strate de la « Voie de l’Éléphant en Armure » depuis deux ans, et avait disparu sans laisser de trace. Zhang Tie avait seulement laissé une lettre d’adieu, déclarant qu’il voulait explorer Jiang Hu. Cet incident avait causé une grande perturbation dans la secte. Après cela, il y avait eu des rumeurs que la famille de Zhang Tie avait été épargnée de punition après que le Docteur Mo eut plaidé en leur faveur. Han Li sentait  que toute l’affaire était extrêmement bizarre, et après avoir réfléchi à ce sujet, il était sûr qu’il y avait plus à découvrir au sujet de cette affaire. Mais Han Li n’avait aucune importance dans la secte ; ainsi, ses paroles avaient été ignorées, et cette question avait été balayée sous le tapis depuis longtemps. Après être resté en contemplation, Han Li pensa, « Zhang Tie aurait été tellement effrayé à cause des effets secondaires de la quatrième strate de sa compétence martiale qu’il se serait enfui ? »

Mettant de côté ses pensées concernant Zhang Tie, Han Li cultiva pendant plusieurs jours à l’intérieur de la vallée, mais était toujours incapable de faire le moindre progrès. Comme il était un homme au sang chaud, il décida d’explorer les montagnes de l’Arc-en-ciel Céleste plutôt que de rester enfermé dans la Vallée de la Main de Dieu.

Pendant qu’il marchait le long des sentiers de montagne, ces chemins qu’il connaissait pourtant si bien, avaient en fait une nuance étrangère ; il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir de légères traces de tristesse dans son cœur.

Ces dernières années, à cause de sa cultivation, Han Li avait vécu comme s’il séjournait dans une prison, incapable de faire un pas à l’extérieur de la vallée.

Les disciples de la Secte des Sept Mystères avaient déjà depuis longtemps oublié son existence.

Sur les chemins, Han Li rencontra quelques disciples qui étaient en patrouille. De leur point de vue, cet étranger qui portait les robes d’un Disciple Interne était suspicieux. Ce fut seulement après beaucoup d’explications que Han Li réussit à les convaincre qu’il était bien un disciple de la Secte des Sept Mystères.

Pour éviter d’autre situation de ce genre, Han Li décida de traverser les petits sentiers qui étaient séparés de la route principale.

Comme prévu, il ne rencontra aucuns autres disciples, et cela lui permit de se déplacer plus vite, et sans interruption.

En regardant les paysages magnifiques et en écoutant les chants des oiseaux, Han Li pensa qu’à cet instant, c’était comme si tout ce qui le troublait avait disparu au loin.

Tout à coup, le bruit d’armes qui s’entrechoquaient retentit dans l’air en même temps qu’une éruption de cacophonie de voix provenant d’un ravin d’une montagne voisine.

« Quoi ? Il y a autant de gens rassemblés dans un endroit aussi distant ? »

Une grande curiosité naquit dans le cœur de Han Li, et sans craindre les questions des autres disciples, il suivit les bruits et arriva près de la source du son.

Quelle grande foule ! Han Li regardait muettement, choqué.

Le ravin, complètement caché par la forêt, était positionné dans une zone exigüe. Malgré cela, il y avait un total d’une centaine de personnes entassées dans le ravin ! Il y avait aussi des gens debout sur les branches d’arbres géants.

Deux groupes de personnes se faisaient face, et un fort sentiment d’hostilité émanait des deux groupes.

Le groupe de personnes debout sur le côté gauche était composé d’un total de 11 ou 12 personnes, tandis que le groupe sur le côté droit était composé de 6 ou 7 personnes.

Han Li découvrit que ces deux groupes étaient du même âge que lui ! Tous avaient environ 15 à 20 ans.

Avec un léger sourire accroché à ses lèvres, il pensa « Quelle coïncidence ! ».

Dans ce groupe de personnes, Han Li pouvait repérer quelques visages familiers.

« Fang Yu Bao, Zhang Da Lu, Ma Yun, Sun Li Song..., Ai ! Le Gros Wang est encore plus obèse que la dernière fois que je l’ai vu ! Cette personne est... Liu Tête-de-fer. Zé ! Zé ! Il était en fait bien basané à l’époque. De voir que sa peau est maintenant aussi claire et blanche, est il devenu quelqu'un qui vit sur le salaire d’une femme, donc il peut s’asseoir et paresser toute la journée ? » Han Li ricanait tout en grimpant l’arbre énorme, et en se remémorant ses souvenirs.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.