Annonce importante

Annonce

Bonjour ! Je vais essayer d’être concis, ce qui n’est pas mon fort, car j’ai une annonce à faire. Dès la semaine prochaine, je dois m’...

RPMI Chapitre 11

Le Récit du Périple d’un Mortel
vers l’Immortalité

Chapitre 11 : Une Bouteille Difficile à Ouvrir





Han Li ne rencontra pas beaucoup de gens sur le chemin du retour à l’exception de quelques disciples seniors qui se demandaient pourquoi Han Li boitait en marchant. Mais comme il n’avait rien dit, ils ne firent pas beaucoup attention à lui.

Alors qu’il rentrait dans sa chambre, la douleur venant de son orteil devenait de plus en plus insupportable. Han Li s’assit sur son lit et ôta ses chaussures afin d’examiner sa blessure.

Le gonflement était incroyable ! Son orteil droit avait un renflement impressionnant, tandis que la cuticule sur son orteil avait tournée au rouge sang et ressemblait à un gros piment.

Han Li sortit rapidement une bouteille d’herbes de sous son oreiller. Concocté avec soin par le Docteur Mo, ce médicament accélérait de façon étonnante la coagulation du sang. Le Docteur Mo ne donnait pas facilement des médicaments de ce calibre. Il était initialement destiné à Zhang Tie, qui subirait inévitablement une blessure en pratiquant la Voie de l’Éléphant Cuirassé. Han Li n’avait pas pensé qu’il serait le premier à utiliser le médicament.

A l’ouverture de la bouteille médicinale, un fort parfum de plantes emplit la pièce. Il appliqua une petite quantité sur sa blessure et ressentit tout de suite une sensation relaxante. Comme le Docteur Mo l’avait dit, il avait eu un effet immédiat ; La médecine du Vieux Mo était vraiment incroyable !

Han Li prit un chiffon propre et enveloppa son pied avant de remettre ses chaussures.

Excellent ! La douleur diminuait lentement.

Il commença à faire des petits pas pour tester son seuil de douleur, hochant la tête de satisfaction en sentant que bouger étaient plus facile qu’avant.

Maintenant, il était temps de résoudre l’énigme que posait la bouteille mystérieuse qui lui avait causée une telle blessure.

Han Li sortit la bouteille de ses robes et l’essuya proprement pour restaurer son éclat naturel.

Cette bouteille n’était pas du tout de grande taille, et une seule main pouvait enrouler toute la longueur de son cou. Elle était en fait plus petite que la bouteille contenant la médecine du Docteur Mo. La bouteille avait un éclat vert brillant et était gravée avec un motif de feuilles vertes foncées qui semblait presque vivant. Quand Han Li sentit les contours des dessins sur la surface de la bouteille, c’était presque comme s’il y avait de réelles feuilles gravées sur la bouteille lui-même.

En soupesant la bouteille dans sa main, Han Li n’avait aucune idée de quel type de métal avait servi pour fabriquer cette bouteille, ou si elle était en porcelaine. La bouteille ne renvoyait pas une sensation de froid métallique, ni même n’avait le lustre de la porcelaine.

Han Li avait observé la bouteille pendant un bon moment, et la seule chose dont il pouvait être certain était qu’il ne savait pas quel matériel avait été utilisé pour la fabriquer. La nuance de vert semblait faire intrinsèquement partie de la matière elle-même, et non pas une couleur qui avait été ajoutée après sa fabrication.

Voyant que la bouteille avait été hermétiquement scellée, Han Li devint naturellement curieux. Tout en observant la bouteille, il désirait vivement voir si oui ou non il y avait quelque chose à l’intérieur.

En utilisant sa force une fois de plus, il essaya de soulever et d’ouvrir le bouchon de la bouteille.

Un essai, deux essais, trois essais... C’était comme si le bouchon de la bouteille avait fusionné avec le goulot. C’était presque comme si elle refusait de bouger.

Han Li était étonné ; au moment où il avait tout d’abord ramassé la bouteille, à cause des vagues de douleur qui l’assaillaient, il ne pouvait pas utiliser toute sa force afin de l’ouvrir, et n’avait pas réalisé à quel point la bouteille était revêche. Mais maintenant que Han Li avait fini de bander son pied et qu’il utilisait sa pleine puissance, il était surpris de ne toujours pas pouvoir ouvrir la bouteille.

Han Li essaya de tourner le couvercle une fois de plus jusqu'à ce que son bras commence à lui faire mal, mais il n’y avait encore aucun résultat, alors il n’eut pas d’autres choix que d’arrêter.

Il s’étira et détendis ses bras, tout en tournant ses poignets. Tout à l’heure, il avait utilisé une grande quantité d’énergie pour ouvrir la bouteille, et ses efforts avaient froissé son poignet.

En tenant la bouteille sous ses yeux, il commença à l’inspecter encore plus minutieusement. Malheureusement, il n’y avait aucun mécanisme secret sous le couvercle qui lui permettrait de l’ouvrir facilement.

Cela frustrait Han Li. Il n’était pas capable d’ouvrir la bouteille, alors comment il saurait s’il y avait quelque chose à l’intérieur ou pas ? Si elle était scellée aussi fermement, alors il y avait certainement quelque chose de précieux à l’intérieur.

Han Li tenait la bouteille fermement dans sa main, la regardant d’un œil vide. En fin de compte, il avait décidé qu’il laisserait Zhang Tie, qui était maintes fois plus fort que lui, tenter un essai et voir s’il pourrait l’ouvrir. Il savait que Zhang Tie pouvait facilement soulever plus de 10 seaux d’eau et monter et descendre de la montagne comme si de rien n’était. Ces jours-ci, c’était Zhang Tie qui remplissait l’énorme réservoir d’eau chaque jour.

Après que qu’il se soit décidé, Han Li se dirigea vers chez Zhang Tie, en espérant qu’il reviendrait bientôt.

Attendre quelqu'un était vraiment désagréable ; Han Li avait l’impression que le temps passait très lentement. Enfin, après avoir attendu pendant un long moment, un bruit grinçant se fit entendre quand Zhang Tie ouvrit la porte.

En se levant, Han Li vit que Zhang Tie ne portait seulement qu’un mince vêtement. Son corps entier fumait pendant qu’il transpirait abondamment. Han Li savait que c’était le résultat de sa cultivation, donc il ne trouvait pas ça étrange.

En voyant que Han Li était déjà chez lui à l’attendre, Zhang Tie fut stupéfait. Mais avant que Zhang Tie puisse dire quoi que ce soit, Han Li lança la bouteille impatiemment vers lui.

« Frère Zhang, s’il te plaît assiste moi et aide moi à ouvrir cette bouteille. »

« Où as-tu trouvé ça ? Elle semble plutôt sympa ! » Remarqua Zhang Tie en prenant la bouteille.

Zi ! Zi ! Zi !

« Ai ! Cette bouteille est si bien fermée. C’est si difficile de l’ouvrir ! Avec quoi elle a été fabriquée ? » Zhang Tie alla droit au but : il n’était pas capable non plus d’ouvrir la bouteille.

« Gah ! Je ne peux pas le faire ; Cette bouteille ne veut pas s’ouvrir ! Pourquoi tu ne vas pas trouver un disciple senior pour t’aider ? » Zhang Tie secoua la tête en s’excusant et remit la bouteille à Han Li en même temps que sa suggestion.

« Même toi tu n’arrives pas à l’ouvrir ? » Han Li devenait plus anxieux et ne pouvait pas s’empêcher de se déplacer dans la pièce.

« Ai ! Qu’est-il arrivé à ta jambe ? » Demanda Zhang Tie quand il remarqua le pied d’Han Li.

« Ce n’est rien ; J’ai tapé une pierre sur la route. » Han Li ne savait pas pourquoi, mais il ne voulait pas parler tout de suite à Zhang Tie de sa rencontre surprise avec le flacon. Pour le moment, il voulait faire de la bouteille son propre secret personnel.

Han Li se sentait très déçu en son for intérieur. Il ne voulait pas s’asseoir et discuter avec Zhang Tie pour le moment, et après avoir brièvement posé des questions sur comment sa cultivation progressait, Han Li quitta immédiatement la pièce et retourna chez lui afin de penser à un moyen de résoudre son problème personnel.

De retour dans sa chambre, Han Li posa la bouteille sur la table et la regarda fixement. Dans le même temps, son esprit essayait de réfléchir à des solutions pour ouvrir la bouteille mystérieuse.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.