LMS Volume 9 chapitre 6

The Legendary Moonlight Sculptor


La romance d'un homme
Volume 9, chapitre 6







Weed ouvrit doucement les yeux et vit un feu brûlant à proximité.

« Y a-t-il des survivants ? »

Bien qu’il n’ait plus aucune force et que peu de santé, il n’était pas mort.


-Vous avez attrapé une grippe et votre force a diminué de 36 %
Les effets des compétences ont diminuées de 40 %.
Avec un peu de repos, votre corps va  se stabiliser et revenir à la normale.








Les vestiges du rhume se faisaient toujours sentir. Si vous vous surmeniez la possibilité de retomber malade était élevée.

Il avait surmonté le froid alors qu’il pensait qu’il allait en périr.

Une forte chaleur commençait à remplir la grotte.

« L’air froid entre ? »

Il vit que le plafond de la grotte s’était effondré, bloquant complètement l’entrée avec de larges rochers.

« Ces empreintes sont ? »

Tremblant,  Weed confirma l’effondrement du plafond.

Après vérification, Weed  trembla, complètement terrifié.

Une puissante compétence l’avait complètement détruit.

« Elle est complètement résolue à m’enterrer vivant ! »

Comme si le nourrir de force ne suffisait pas, elle voulait l’enterrer vivant.

Weed dénuda sa poitrine.

« Quoi qu’il en soit, je suis vivant. »

S’échapper était trop difficile à faire.

L’entrée avait été complètement bloquée et même si il utilisait ses talents de sculpture pour couper à travers la roche et les métaux peu à peu, l’évasion semblait impossible.

Dans le pire des cas, il pourrait appeler Bingryong. Aussi simple d’esprit qu’il soit, ces roches pouvaient être facilement nettoyées.

La zone était encore obstruée de rochers et n’était pas assez grande pour qu’une personne puisse passer à travers, mais vous pouviez respirer l’air pur à travers elle.

Tout à coup, Weed eut d’autres préoccupations.

« Alvéron ! Qu’est-il arrivé à Alvéron ? »

De même, Alvéron souffrait d’un rhume sévère.

Les Prêtres avaient diverses compétences qui fournissaient un soutien considérable.

De plus, il était candidat à la papauté pour l’église de Freya. S’il était mort il y aurait de graves répercussions.

Non seulement il échouerait la quête, mais il perdrait aussi ses points de contribution à l’église de Freya.

Ce serait le pire résultat.

« Il ne peut absolument pas mourir ! »

Weed alla plus loin dans la grotte afin de vérifier l’état d’Alvéron qui se trouvait à proximité.

« Tu es vivant. »

Weed examina son état et fut soulagé.

Alvéron qui avait survécu au froid, affichait un sourire sur son visage. Malgré cela, ce n’était pas une raison suffisante pour ignorer son rhume.

Il vit une forme étrange sur le sol.

Weed la toucha en appuyant dessus avec son pied.

« Par l’enfer qu’est-ce que c’est ? »

Le sol était recouvert d’un long manteau épais. C’était un manteau qu’il n’avait pas vu depuis un certain temps, mais il y avait quelque chose d’ample dedans. C’était de forme humaine.

« Je ne pense pas que ce soit un monstre ? »

Weed était surpris de voir ce manteau tout d’un coup.

Mais encore plus par ce qu’il aperçus sous le manteau.

Seoyoon était couverte de sueur froide sous le manteau !

Weed spécula.

« Même si elle ne m’a pas enterré vivant, elle m’a tourmenté à la place. »

Quand il gisait sur le sol avec un rhume, elle avait pu le harceler à tout moment.

Quelle vicieuse technique!

Alvéron, qui prenait soin de Weed, attrapa aussi un rhume, laissant toutes les responsabilités à Seoyoon.

Elle passa d’innombrables heures à l’extérieur dans la tempête de neige pour collecter du bois. Elle pensait que Weed et Alvéron pouvaient mourir, donc elle leur avait préparé à manger , mais oublia d’en faire un peu pour elle-même. Au milieu des taches, elle sentit son corps s’affaiblir physiquement.

Une légère sensation de froid.

Si elle était retournée se reposer, elle ne serait pas tombée assez malade pour être frappée d’incapacité.

Cependant, Alvéron allait bien jusqu'à un certain point, mais par contre Weed avait été au bord de la mort, alors elle l’avait veillé tout au long de la nuit et le l’avait soigné. Elle remplaçait le chiffon sur sa tête par autre frais, et attisait le feu.

Parce qu’elle n’avait pas pu se reposer, le rhume de Seoyoon s’était empiré, puis elle s’était effondrée.

Weed pensait à différentes situations et dégagea une théorie.

« Je suis sûr que c’était pour me harceler ! »

Dans tous les cas, il était vivant.

Weed sortit les ustensiles de cuisine hors de son sac à dos. Il allait faire de la nourriture qui complétera son endurance.

C’était le bon moment pour cuisiner.

Weed  utilisa des anguilles, des Sashimi et des poissons rouges pour faire la soupe.

Une Bouillabaisse.

Anguilles et plusieurs autres poissons étaient quelques-uns des ingrédients utilisés pour cuisiner cette spécialité Française. Manger ce plat sain s’avérait exceptionnel quand on voulait optimiser la digestion.

Dans une maison correcte, on aurait pu expérimenter la riche saveur des fruits de mer, mais parce qu’ils n’avaient pas l’équipement nécessaire, le plat était incomplet.

Weed examina les malades Alvéron et Seoyoon et les nourrit de Bouillabaisse.

« Maintenant je me sens un peu mieux. »

L’égoïsme extrême !

Un homme qui cuisine et mange ses repas seul perdra son appétit, et, parce qu’il devient apathique, il devient plus difficile de manger.

Mais vous devriez toujours manger des mets délicats seuls!

Si détruire un pommier signerait la fin du monde, Weed serait encore là à mangé les pommes.


Vous avez retrouvé votre endurance et votre santé.






S’il avait à choisir entre détruire le monde ou de planter un pommier, Weed choisirait le pommier immédiatement et tous ses fruits pour les manger lui-même.

La Bouillabaisse augmentait la résistance au froid de 15 %. Weed divisa la nourriture entre Alvéron et lui-même.

« Mangez ceci, afin que vous puissiez retrouver votre santé plus rapidement. Ensuite nous pourrons reprendre le travail. »

Après cela c’était au tour de Seoyoon.

« Je vais certainement rembourser ma dette. »

Vengeance pour avoir été nourri avec des aliments qui étaient difficiles à manger.

Weed saupoudra le reste du sel, de pâte de piment rouge et d’ail dans le restant de Bouillabaisse. Mais il eut le cœur brisé quand il vit le visage de Seoyoon.

Elle avait attrapé un rhume et était inconsciente mais même endormie son visage était incroyablement beau.

Sa peau claire était complètement exempte de taches.

Un nez haut et des lèvres rouges.

Des gouttes de sueur couvraient son nez et son front.

Comment parfaitement son cou et la clavicule étaient alignés !

Peu importe où, il y n'avait pas un seul endroit laid.

La parfaite harmonie était atteinte dans son exaltante beauté !

Un charme débordait de ses yeux, qui étaient légèrement ouverts en raison de ses vertiges.

Seoyoon maintenait une beauté féerique même pendant son sommeil.

"Je vais le supporter pour l’instant. Peu importe comment ça a été préparé, j’ai survécu en mangeant sa nourriture. Et je suppose qu’il y avait une raison au fait que les précieux assaisonnements aient été gaspillés. »

Il releva le torse de Seoyoon et amena la cuillère de Bouillabaisse dans sa bouche. Weed sentait son cœur se serrer tout en regardant Seoyoon qui mangeait avec les yeux fermés.

"Même si c’est seulement pour ma vengeance ... Même si je devais manger cette nourriture dégoûtante... »

Il mangea et se reposa ce jour-là.

Il devait récupérer son endurance déchue, qui était due à la maladie.

Weed se sentait frais et dispo après s’être complètement reposé pendant une journée. Cependant, parce que Seoyoon et Alvéron étaient toujours couchés en raison de leur forte fièvre, il ne pouvait pas reprendre ses activités.

"Ce froid terrible. Il n’a pas encore disparu. »

La puissance de la vallée de la mort.

C’était un endroit encore plus dur parce qu’ils devaient combattre non seulement les monstres, mais aussi le froid.

Maintenant il devait cuisiner la nourriture jusqu'à ce que son corps revienne petit à petit à la normale et se reposer tout en taillant quelques sculptures.

Une scène romantique à sculpter, une sculpture de Seoyoon couchée dans une petite caverne.

« Ce n’est pas trop mal. »

Weed se contenta de cela. Après tout, il n’était pas courant de pouvoir jeter un œil à la forme endormie d’une jeune fille aussi belle que Seoyoon.

Il dormait au même endroit que cette beauté et aussi avait le bonheur de la nourrir de ses trois repas par jour, tout en soutenant sa tête. Weed jouissait de la situation dont tout homme rêvait.

Après avoir repris conscience, Seoyoon essaya de ne pas manger à cause de son embarras. Ses joues étaient rouges et brillantes et elle clignait rapidement des yeux. Elle essayait clairement de s’opposer à son gardien, mais Weed ne reculerait pas.

Après ce qu’il avait traversé, il ne voulait pas revenir en arrière.

« Tu as déjà mangé cela plus tôt. »

“...”

Puisque c’était déjà cuit, il n’avait pas d’autre choix que de lui donner !

La femme était l’une des nombreuses tentations de l’homme.

« Seulement ses mains sont petites et fines. »

Ça va être une brillante stratégie pour essayer et utiliser ses effets.

Seoyoon sépara légèrement ses lèvres et mangea la nourriture qu’on lui donnait.

Après l’avoir nourrie quelques fois de plus, elle s’était habituée.

« Même si je l’ai souvent nourrie hier. »

Weed se rappela le passé à nouveau.

Après la mort de ses parents, il prit directement en charge sa jeune sœur. Alors que l’écart d’âge entre les deux frères et sœurs n’était pas très grand, à l’époque il était grand.

Quand sa sœur était plus jeune, le plus gros problème était la nourriture. Ils n’avaient pas d’accompagnements décents, et, quand les temps étaient vraiment difficiles, ils mangeaient du riz saupoudré de sel pendant la nuit.

La plupart des familles aussi pauvres obtenaient de l’aide auprès du gouvernement ou des services sociaux. Généralement, ils fournissaient les nécessités élémentaires pour survivre.

Toutefois, le gouvernement donnait habituellement des fournitures seulement très basiques, comme du riz.

Les personnes qui contrôlaient l’économie étaient pessimistes quant à la pauvre grand-mère et les deux jeunes frères et sœurs qui vivaient ensemble avec elle.

C’est pourquoi, afin de les envoyer en orphelinat ou de les séparer pour adoption, ils ne prévoyaient pas de prise en charge.

Grâce à cela, ils n’avaient que du riz et du sel à manger.

Bien sûr, la sœur cadette essayait de ne pas manger.

« Manger. Si vous mangez quelque chose, votre estomac sera au moins remplit. »

Comme il avait dit, Weed avait acquis la responsabilité de son alimentation.

Weed commença inconsciemment à nourrir Seoyoon avec bonté. Aussi, il lui caressa les cheveux.

« Mange beaucoup. »

“...”

Seoyoon se raidit instantanément !

Après avoir mangé son repas sans rien dire, elle s’allongea et dormit encore. Face au mur, elle n’avait aucunement besoin de dire quoi que ce soit, tandis que son visage était devenu plus rouge qu’un kaki mûr.

·         Grand frère, qu’est-ce que tu fais maintenant ?

A ce moment, un Murmure vint de sa jeune sœur.

Weed fut surpris comme un criminel se faisant prendre en flagrant délit. C’était à cause de la présence de Seoyoon. Bien que cela fût dû à une quête, il n’avait jamais été attrapé seul avec une fille, même dans ses rêves.

Si l'on rencontre une jeune fille, il vous faudra beaucoup d’argent. Luxe et volupté, un moyen facile de dépenser plus.

"Pour économiser encore un peu plus, il faut vivre comme un célibataire. »

C’était la perspective de Weed sur la vie. C’était à tel point qu’il avait mis de la distance entre lui et les femmes en grandissant.

Et puis sa sœur était au centre de sa vie.

Weed répondit à sa petite sœur.

« Je suis en pleine exploration. »

En général, les gens devaient se rencontrer et s’ajouter mutuellement comme amis avant de pouvoir s’envoyer des Murmures entre eux.

Toutefois, les membres d’une même famille pouvaient immédiatement envoyer et recevoir des Murmures.

« En exploration ? Est-ce lié à une quête ? »

« Exactement. »

« Quel genre de quête est-ce ? »

Yurin montrait beaucoup d’intérêt.

Comme ça ne faisait pas longtemps qu’elle avait commencé Royal Road, elle croulait sous les quêtes.

« Hm, c’est pas grand chose. Je voyage un peu dans le Nord. »

« Le nord ? J’avais entendu dire que quasiment personne n’était capable d’aller là-bas, et les gens d’ici disent la même chose ? Que c’est un endroit où il fait trop froid pour survivre. Tu vas bien, grand frère ? »

« Bien sûr. S’il s’agit de ce froid, je peux enlever mon manteau à cause de la chaleur. J’ai même cassé un peu de glace et pris un bain tout à l’heure. Ah-chou ! »

« Grand frère, tu ne viens pas d’éternuer à l’instant ? »

« Non, qu’est ce que tu racontes ! Il fait tellement chaud que mon front est dégoulinant de sueur. »

Weed attisa le feu, se rapprocha et s’assit tout en parlant.

Bluffs et bravade.

Même s’il était sur le point de mourir, il ne montrerait jamais de faiblesse devant sa petite sœur. Il voulait laisser l’impression d’un frère aîné fort.

« Je vois ; si tu fais une quête dans le Nord, elle doit être difficile. »

« Non, quelque chose de ce niveau n’est rien. J’ai toujours fais des quêtes de cette difficulté. »

Huhu. Weed riant hautainement.

« Alors, quel genre de quêtes fais-tu ? »

« Je suis à la recherche de la ‘vallée de la mort’ dans le Nord, et j’enquête sur le Trésor qu’elle contient, et je sème des graines. Plus important encore, ça ne ferait pas 4 semaines pour toi ? Tu peux quitter la ville maintenant ? »

« Oui, c’est aujourd'hui la 4ème semaine. »

« Félicitations. On dirait que tu peux maintenant voyager tout ton content dans le vaste continent de Versailles. Fait attention de ne pas sous-estimer même un lapin. Et n’embêtes pas les loups, car ils sont forts. »

« Merci, grand frère. Je ferai attention. »

« Au fait, quelle est ta profession ? »

Weed avait sournoisement certaines attentes de sa part.

Quel genre d’ère est l’ère en cours ? La plupart des familles avaient habituellement deux revenus. C’était un monde où une famille ne pourrait pas survivre avec une seule source de revenu ! La vérité était que Weed, seul, pouvait envoyer sa sœur à l’Université et gagner suffisamment pour maintenir leur mode de vie actuel. Il montrait sa sobriété d’esprit en faisant tout ce qu’il devait faire, et en vendant la totalité de ses items. Outre les revenus publicitaires qu'il percevait grâce aux quêtes et au Hall of Fame, les revenus tirés de l’or l’avaient rendu assez riche.

Cependant, s’ils devenaient une famille avec un double revenu, ils pourraient espérer avoir encore plus d’argent qu’ils en avaient maintenant.

‘Je serais content si ce n’est pas une profession bizarre comme la mienne. ‘

Sa petite sœur répondit.

« Ma profession ! Je l’ai eu de cette quête en chaîne que j’ai obtenue grâce à une association très inhabituelle. Peux-tu croire que je l’ai eu grâce à une quête que le propriétaire du restaurant m’a donnée après avoir fini de laver la vaisselle ? »

« Je vois. »

Tout à coup, la quête que l’instructeur lui avait donnée lui vint à l’esprit. La quête en chaîne qu’il avait obtenue alors qu’il mangeait dans le panier à repas de l’instructeur.

« Voilà comment j’ai obtenu la profession de « Peintre aquarelliste. »

Le visage de Weed devint grave.

« Peintre Aquarelliste ? »

« Oui. C’est une Profession cachée. »

« ... »

Weed se sentit comme si le monde s’était effondré.

‘ Il semble que notre destin ne nous permet pas d’obtenir un métier normal ! ‘

Peintre Aquarelliste.

Juste entendre le nom rendait les emplois qui pourraient gagner une fortune impossible à obtenir, inatteignables.

Au moins avec une profession de type aventurier, comme pilleur de tombes, on pouvait obtenir certains items et gagner de l’argent. Pourtant, sans fautes, les deux frères et sœurs avaient fini avec une profession artistique. Et, dans le cas de la sœur cadette, le titre « Légendaire » n’était pas appliqué.

"Je peux gagner de l’argent tout seul. Ce n’est pas comme si j’avais de grandes attentes dès le début. Si c’est un travail dans lequel elle peut prendre du plaisir, ça ira. »

Cependant, les métiers d’art étaient atypiques, alors sa petite sœur pourrait faire assez de voyages intéressants.

« Qui plus est, je déteste le froid, donc je suppose que ce serait trop pour moi d’aller dans le nord? »

« Ce sera probablement difficile. Si ton endurance est faible, alors tu gèlerais immédiatement jusqu’à en mourir. »

« Je vois. »

« Cependant, ne sois pas déçu. Je vais te présenter à des gens qui pourront t’aider. »

« Qui sont-ils ? »

« Les Geomchis. Si c’est eux, ils peuvent probablement beaucoup t’aider. Les Geomchis sont actuellement en train d’errer à travers le continent, ils poursuivent un entrainement libre. Si tu les contactes, ils mettront de côté tous les autres trucs et accourront pour aider. »

« Ces gars-là peuvent probablement te donner certains équipements de base pour débutant. Je m’occuperai de régler la dette par la suite, donc ne t’inquiète pas et demande ce que tu veux. »

« Ok, j’ai compris. Mais grand frère, tu ne m’avais pas dit que tu as des amis avec qui tu vas souvent à la chasse ? »

« Tu parles de Pale-nim, Irène-nim et Surka ? »

« Oui, présente moi aussi à ces personnes. »

« Bien sûr je vais vous présenter. Je leur dirai de te contacter plus tard. Bien que, pour le moment, ils ne pourront pas te voir car ils sont loin d’ici. »

« La distance n’a pas d’importance... En tout cas, j’ai compris. Alors, je suppose que je devrais sortir du château. Je t’enverrais un murmure plus tard. »

« Très bien, fais attention aux lapins. »

« Oui, ne t’inquiète pas pour moi et prend soin de toi. »

Après que Weed eut fini de parler à sa jeune sœur, il rapporta du bois pour alimenter le feu de camp, tout en essayant de faire attention pour que pas même ses déplacements n’émettent de bruit. Même lorsqu’il faisait la cuisine, il prenait plus de temps pour s’assurer qu’il ne faisait aucun bruit. On pouvait entendre un petit bruit seulement quand il sculptait.

De cette façon, deux semaines passèrent et le corps d’Alvéron se rétablit.

« Weed-nim, j’ai honte. »

« Ne vous inquiétez pas, c’est bon. »


« Puisque j’ai récupéré un peu de mon Endurance, je pense que je peux utiliser un peu de pouvoir divin. »


« Oh, c’est un soulagement. »

Weed hocha la tête.

Si l'on avait un accès personnel à la magie de guérison, il était beaucoup plus facile de se débarrasser des maladies.

« O Déesse Freya, veuillez effacer la douleur et la détresse de ceux qui vous suivent et dépendent de vous. Guérir la maladie. »


Alvéron utilisa d’abord une magie de guérison de maladie sur Weed.


Grâce à la puissance sacrée, la capacité de résistance physique contre les maladies augmente. La plupart des maladies peuvent être guéries.
Le coup de froid est guéri.
Résistance physique revient à la normale.
Résistance contre le rhume augmente en permanence de 2 %
Résistance à la magie de glace augmente en permanence de 0,2 %.



Tout en guérissant du froid, Weed gagna un peu de résistance permanente contre celui-ci.


Alvéron utilisa la même magie de guérison de maladie sur Seoyoon et lui-même.


Comme ils avaient plus sévèrement attrapé froid que Weed, ils ne purent pas être guéris complètement.

Mais après avoir mangé des aliments qui étaient bon pour la santé et s’être reposés pendant une journée, ils parvinrent à se déplacer de nouveau.

« Ce fut le pire rhume de ma vie. »

Weed déplaça le rocher qui bloquait l’entrée de la grotte.


Maintenant, il était temps de faire gouter l’amertume aux monstres de  la vallée de la mort.


***

Zéphyr baillât.


« Huaam ! Tellement ennuyeux. »

« Pourtant, tu chasses beaucoup. » Déclara Hwaryeong pendant qu’elle tressait ses cheveux en deux tresses.


« Pas comme nous le faisions. C’était vraiment amusant de chasser avec Weed-nim. »


« Certes, c’était juste une répétition sans fin de combat et de combat. »


« Quand je repense à ça, je me sens comme si mon corps était toujours recouvert de bandages. »

La chasse de la mort qu’ils avaient fait pendant huit jours alors qu’ils étaient avec Weed et les Geomchis ! Le souvenir terrifiant du labeur intense s’embellissait avec le temps.


Après ça, la plupart des chasses ne paraissaient pas fatiguante.

Romuna renifla en regardant une foule de chevaliers squelette courir vers eux.

« C’est du gâteau à ce niveau. »

« Ça ne m’excite plus comme avant » dit Surka, pendant qu’elle frappait le visage du chevalier squelette avec ses poings fragiles.

Un stress qui faisait trembler le corps entier.


Ces tensions avaient disparu.

Maintenant, ils bavardaient en chassant les monstres, et même lorsque les monstres sortaient de nulle part pendant qu’ils se reposaient, ils n’étaient pas surpris.

Romuna, la magicienne, se déplaçait entre les monstres, les entravait et envoyait des sorts.


Les flèches de Pale ne manquaient jamais la cible, et il pouvait tirer trois flèches en même temps et leur faire atteindre des cibles différentes.

En se qui concerne Hwaryeong, elle pouvait maintenant retoucher son maquillage tout en combattant un monstre.


Zéphyr dit : « Irène-nim. C’est chiant. Bénis les monstres. Je pense que je vais  m’endormir d’ennui. »

« Oui, je vais faire ça. J’allais le faire pour augmenter la maîtrise de compétences. La force qui fait aller quelqu’un de l’avant permet de faire ressortir la force au-delà des  limites. Cela renforcera tout le groupe »

Irène augmenta la force des monstres.


Elle éleva leur capacité de 20 %.

Même si une prêtresse augmentait la force d’un monstre, aucuns points d’expérience supplémentaires n’étaient donnés, pas même d’items spéciaux.

Juste pour le fun.

Pour avoir plus de plaisir en combattant, Irène et son groupe augmentaient les capacités des monstres.

Le visage de Seechwi vira au bleu.

« Vous, bande de monstres ! »

Elle n’avait jamais pensé qu’elle était plus faible qu’un autre.

Mais, les Chevaliers squelette sont des monstres au dessus du niveau 320. Ils ne sont pas faciles à chasser, même en groupe.

Ils chassaient de tels monstres d’une façon très dangereuse.

Seechwi se mit en alerte.

« Unni, maintenant. »

« Oui, très bien ! Chichik ! »

Au signal de Surka, Seechwi plongea dans le groupe de Chevaliers squelette.

Pour quelqu'un avec un niveau aussi bas qu’elle, elle ne pouvait que récupérer les items.

Ramasser les items tout en se déplaçant entre les chevaliers squelette !

A cause du grand nombre de monstres, ce n’était pas très facile. Et puisqu’ils ne réussissaient pas à chaque chasse, ils devaient collecter tous les items pendant qu’ils étaient disponibles.

Même si elle avait une classe d’Orc commandant, ses stats de Charisme ou de Leadership-Commandement n’apportaient pas grand chose au groupe en raison de leur grande différence de niveau.

Ça allait seulement jusqu’à élever les pts de dégâts physiques de 3 % et de récupération de 2 % !

Sa capacité aurait eu un meilleur effet si elle menait des Orcs, mais elle était le seul Orc dans le groupe.

***

Mais qui aurait cru qu’une certaine sœur peintre voudrait tabasser sans pitié de mignons lapins ?

« Crève, crève ! »

Lorsque les lapins résistaient, Yurin utilisait ses pieds pour les frapper.

Ils travaillaient pour l’argent pendant la journée et chassaient dans la nuit.

La chasse nocturne permettait d’avoir plus de points d’expérience.

Mais pour Yurin qui était un peintre, sa santé et son attaque n’était pas très fortes. Il était difficile pour elle de chasser même un lapin.

« La chasse est plus difficile que je pensais. »

Après avoir chassé un lapin, elle se reposa.

Avant d’avoir monté de niveaux, la chasse était difficile pour elle même si elle avait un bon équipement.

A ce moment, elle reçut un murmure de Pale.

« Salut. Je suis Pale. »

« Oui. Salut. »

Yurin salua poliment. Elle agissait toujours poliment avec les personnes qu'elle ne connaissait pas.

« Vous êtes la sœur de Weed-nim, non ? Je suis un ami de Weed-nim qui chasse avec lui depuis le début. »

« Ah, celui qui est habile à décocher des flèches ! »

« Hahaha ! On dirait que Weed-nim vous a déjà parlé de moi. Habile à décocher des flèches, c’est exagéré. A-t-il dit autre chose ? »

« Oui, il m’a dit de ne jamais vous taquiner. Car vous êtes très timide. »

« Ah, c’est ça. Je suis un peu timide. Autre chose ? »

« J’ai entendu dire que parfois vous jouez seul en creuser le sol. »

« Kuuk ! »

Yurin prenait du plaisir à parler avec les amis de Weed. La façon douce et polie de parler qu’il avait, lui donnait le sentiment qu’il était une personne gentille.

‘Et pourtant, pour chasser avec Oppa, même moi je n’ai pas pu encore le faire.’

Par jalousie, elle fit une farce sans mauvaise intention.

Mais elle souriait, contente d’elle.

« En tout cas, où es-vous ? »

« Rhodium. »

« Vous êtes dans la ville des artistes. Nous sommes dans les montagnes de Yuroki. »

Il faudrait environ une semaine pour y arriver.

« Vous venez ici ? »

« Bien sûr. Si nous pouvons aider de quelque façon, nous le ferons. »

« Ne vous dérangez pas. Je viens là-bas. »

« Pardon ? »

« Pourriez-vous décrire les environs ? »

Yurin sortit du charbon de bois et du papier et se prépara à dessiner.

Pale devint muet devant l’idée absurde de Yurin.

Juste combien de temps fallait-il pour aller de Rhodium vers les montagnes de Yuroki ?

De plus, comme les monstres se déplaçaient en groupes, ce n’était pas un endroit où un  débutant pouvait s’aventurer.

Pourtant, Pale répondit aux questions de Yurin.

« Derrière nous, il y a deux grands arbres. Il y a un rocher en face de nous. C’est un rocher normal, couleur gris clair. »

« De quoi à l’air le sol autour de vous ? »

« Il y a beaucoup de mauvaises herbes autour. Il y a aussi beaucoup de fleurs sauvages, il y en a plus sur le côté droit. Une montagne que nous pouvons voir au loin et qui n’est pas très raide, et elle a beaucoup d’arbres. Il y a le Château des elfes noirs au delà de deux montagnes. »

« La météo ? »

« Claire. Il y a bien quelques nuages. »

Pale était confus même lorsqu’il décrivait les environs.

« Pale, qu’est ce que tu fais ? » Demanda Romuna.

« Je ne sais pas. Yurin-nim me demande de décrire l’endroit, alors je le décris pour elle. »

« Est-elle aussi curieuse de cet endroit ? »

Romuna inclina la tête, incapable de comprendre.

A en juger uniquement par les paysages, l’endroit était tout à fait extraordinaire. Lorsque le soleil se levait dans la matinée et se couchait la nuit, il y avait rien de plus beau.

L’ambiance lorsqu’il y avait du brouillard ou de la pluie était sublime. En regardant la forêt tropicale, on pouvait se perdre dans ses propres pensées.

Pour ceux qui y étaient sensibles, c’était le meilleur endroit pour passer le temps.

Zéphyr s’approcha de Pale.

« Mais de quoi a l’air sa voix ? »

« Hein ? »

« Sa voix est douce ? »

Zéphyr, qui n’avait pas encore de petite amie, était naturellement curieux de Yurin.

‘Si elle est la sœur cadette de Weed-nim, elle doit avoir de forte capacité pour maintenir les moyens de subsistance. Elle ne m’affamerait en aucun cas.’

Jusqu'à présent, il avait rencontré de nombreuses femmes différentes.

Des femmes belles et confiantes !

Cependant, elles étaient pressées de donner leur numéro lorsqu’elles apprenaient le pédigrée de Zéphyr. Zéphyr ne voulait pas rencontrer des femmes comme ça encore une fois. Une femme, qu'il pouvait voir de cœur à cœur sans se soucier de l’argent ou du statut.

Comme le cœur naïf d’un homme qui commençait juste à sortir de sa coquille, il voulait avoir une petite amie.

Pale regarda Zéphyr comme si il avait pitié de lui.

Il y avait des choses qui ne pouvaient se faire même avec un beau visage, des yeux langoureux et des discours élaborés.

« Je suis désolé. Zephyr-nim »

« Hm ? »

« Pour parer à une telle situation, Geomsamchi-nim m’a dit quelque chose. »

Le cœur de Zephyr devint lourd.

Il se souvint du visage anguleux et des muscles de Geomsamchi.

C’était un homme encore plus effrayant dans la vie réelle que dans Royal Road. S’il y avait un orc dans la vraie vie, celui qui serait capable de l’attraper facilement, serait Geomsamchi.

« Qu’a-t-il dit ? »

« Je relaierai le message tel qu’il est. Si quelqu'un ose toucher Yurin, il le tuera. »

"........"

« Geomshachi a dit plus que ça. Il a dit que si un homme faisait pleurer Yurin, il lui briserait sa colonne vertébrale. »

"........"

« Geomwuchi et Geomwubakchi ont également dit quelque chose dans ce sens... »

Zephyr voulut boucher ses oreilles.

« J’ai-je n’ose pas entendre. »

Pale le regardait comme si il avait pitié de lui.

« C’est aussi difficile pour moi de rapporter ce qui a été dit. Je ne veux pas non plus m’en souvenir. Alors quand j’entendais quelque chose j’attribuais un chiffre. »

« Chiffres ? »

« Mort 309 fois, État de légume 68 fois, un séjour d’au moins un mois à l’hôpital 93 fois, paralysie de la partie inférieure du corps 30 fois, mort que je ne peux pas décrire deux fois. Quelque chose qui n’est ni vivant ni mort... Si ça t’intéresse toujours, je peux te dire à quoi ressemble la voix de Yurin-yang. »

« Kuhuk ! »

Zephyr allait oublier Yurin complètement.

L’espoir de se rapprocher de Yurin, qui était comme une sœur pour les Geomchis, se vaporisa.

De plus, s’il y pensait sérieusement, Yurin était la sœur de sang de Weed.

S’il considérait la vengeance continuelle de la part de Weed par rapport aux vengeances simples et courtes, des Geomchis, elle était une personne qu’il ne pourrait absolument pas approcher.

En s’appuyant sur la description de Pale, Yurin peignit. Son habileté en dessin n’était pas très bonne. Plutôt que l’art ou la musique, elle était quelqu'un qui se concentrait essentiellement sur les études universitaires. Bien qu’elle n’ait pas un talent ou un ressenti exceptionnel; elle essaya d’être aussi précise que possible.

Elle prenait en compte les positionnements généraux ainsi que leurs détails.

On pouvait voir sa sensibilité féminine dans les courbes délicates qu’elle dessinait avec des couleurs chaudes.

Et, elle termina le dessin conformément aux descriptions de Pale.

Yurin tendit ses bras sur sa peinture.

« Téléportation pictural ! »

La compétence spéciale d’un peintre Aquarelliste.

Le décor sur le papier commença à s’agiter.


Compétences : Vous avez utilisé la téléportation pictural.

Le mana maximum est réduit de moitié pendant quatre jours.


Une compétence fantastique qui permettait de se téléporter n’importe où sur le continent tant que l’on connaissait la géographie exacte.

Sur la toile, Yurin s’était peinte elle-même.

Quand elle se dessina elle-même, son corps physique disparut mystérieusement des plaines de Rhodium. Les jambes, le corps et enfin la tête.

Si Yurin fermait les yeux un instant et les rouvrait, elle verrait Pale, Irène, Romuna et Hwaryeong.

Ils furent surpris de voir Yurin, qui était apparue soudainement.

Pour Zephyr ou Seechwi, elle semblait sortir de terre.

C’était une compétence spéciale que seuls les peintres Aquarelliste pouvaient utiliser.

***

Weed décida d’abord de bien repérer les environs de la vallée de la mort.

« Je ne peux pas accomplir la quête directement. »

Il avait de grands espoirs parce qu’il avait Seoyoon et Alvéron avec lui. Mais malheureusement, il avait des problèmes pour résoudre la quête rapidement.

Une des principales raisons était la présence des puissants Trolls des glaces, mais le climat et la géographie étaient aussi mauvais.

« Finalement, je dois comprendre la topographie. »

Supportant le froid, Weed vola au-dessus de la vallée de la mort à cheval sur Bingryong.

Il pouvait voir l’entière vallée de la mort après avoir volé très haut dans le ciel.

La neige et glace la recouvraient jusqu’à l’horizon.

Montagne, rivière, villes et villages gelés.

Ils faisaient partie d’un paysage spécial qui ne pouvait être vu qu’à partir du ciel de la Province du Nord.

Il y avait beaucoup d’endroits inconnus dans la Province du Nord.

Les quêtes qui pouvaient être obtenues en vous rendant dans ces villes et châteaux étaient semblables au paradis pour les aventuriers.

« S’ils peuvent supporter cet air glacial. »

Weed enveloppait son corps dans sa cape autant qu’il le pouvait.

Bien qu’il ait ordonné à Bingryong de voler lentement, le vent était beaucoup trop féroce.

Si il ne voulait pas d’attraper un rhume encore une fois, il devait mettre fin à son repérage de la région dès que possible.

Weed se concentrait sur la vallée de la mort. Au milieu des montagnes, l’endroit qui ressemblait à une paire de longs serpents qui s’étendait sur le sol était la vallée de la mort.

Sur les sommets des montagnes, il y avait d’innombrables monstres comme des Trolls de glace, qui se tenaient comme des soldats qui défendaient un château.

Seulement quand il les aurait battus il pourrait terminer la quête.

« Le fond de la vallée est là où se rencontrent les têtes de serpents. »

Bien qu’il donne une estimation à vue de nez, la longueur était seulement d’environ un kilomètre.

La vallée elle-même n’était pas très grande. Et lorsqu’ils traverseraient environ le tiers de la vallée, ils pouvaient voir des soldats et des chevaliers gelés qui attendait là.

« Ce sont les soldats de Niflheim. »

Aux pieds des soldats, il y avait beaucoup d’armes rouillées.

Whiiing !

Il serait dangereux de surveiller davantage.

Son état était sur le point de s’aggraver, parce que de petites particules de glace commençaient à se mélanger avec le vent glacial. « De toute façon, je peux comprendre la situation. »

Weed cessa ses repérages.

Il trouva une grotte plus grande à coté d’une colline où les Wyvernes pourraient rester.

Jusqu'à ce qu’ils conquièrent la vallée de la mort, cet endroit serait leur base.

Le froid pourrait même geler leur peau !

Ils ne savaient pas à quel moment la neige viendrait et la terre durcie limitait leur mouvement.

En plus de tout cela, les monstres devenaient plus forts pendant la nuit. Les Wyvernes et Bingryong étaient classés comme des monstres, alors ils devenaient aussi plus forts pendant la nuit.

Mais, alors que le froid ne concernait pas Bingryong dont le corps était fait de glace, les Wyvernes ne pouvaient pas combattre.

Weed secoua la tête.

« Ce n’est pas une quête facile. »

Il avait à peu près compris comment faire face à un Troll de glace ou à une Lamia.

À l’aide de Bingryong et des Wyvernes, ils chassaient les Trolls de glace petit à petit.

Mais puisqu’ils devaient arrêter pendant la nuit, en fin de compte ils donnaient aux Trolls des glaces du temps pour récupérer. C’étaient des monstres qui se rassemblaient à nouveau comme des fourmis après une journée. Ils avaient des stats de santé ridiculement fortes, et leur taux de reproduction était aussi exceptionnel.

Ainsi, pendant la nuit, seuls Bingryong et Weed combattaient, tandis que Seoyoon, Alvéron et les Wyvernes se reposaient dans la grotte.

Seoyoon se déconnectait toujours de Royal Road pendant la nuit pour se reposer.

Lorsque cela se produisait, ni Alvéron, ni Weed, ni les Wyvernes n’avaient quelque chose à faire dans la grotte.

« Alvéron. »

« Oui ? »

« Occupe-toi du feu. »

« Entendu. »

Alvéron mit une quantité suffisante de bois pour empêcher le feu de s’éteindre.

Les Wyvernes se blottirent près du feu avec leurs ailes repliées.

« Trop froid. »

« J’ai cru que j’allais mourir de froid pendant je me battais durant la journée. »

Les Wyvernes discutaient de leur sympathique situation et réchauffaient leurs corps près du feu.

« Kurararara ! »

De temps en temps, ils entendaient le rugissement de Bingryong à l’extérieur de la grotte.

‘Comme il est résistant au froid et qu’il a une santé solide, il devrait bien aller.’

Weed ne s’inquiétait pas du tout pour Bingryong.

En vérité, Bingryong était très timide et lâche.

Bien qu’il eût un grand corps de haut rang, en réalité il fuyait quand il perdait seulement un peu de santé, ou lorsqu’il se sentait un peu en danger.

Par conséquent, il ne se mettait presque jamais dans des situations dangereuses.

Lorsque sa santé chutait à seulement 20 % de ses PV max, Bingryong se rapprochait d’Alvéron et faisait l’andouille.

Weed pensait que la situation était critique. ‘Si nous continuons comme ça, il est impossible de finir la quête.’

Même s’ils réduisaient le nombre de Trolls des glaces durant la journée, leur nombre ne faisait qu’augmenter une fois la nuit tombée.

Il y avait de nombreux monstres dans la vallée. S’ils avaient du mal rien qu’avec les Trolls des glaces, il était impossible de terminer la quête.

C’était un bon endroit pour chasser et entrainer ses serviteurs, mais il ne pouvait pas y rester pour toujours.

"De toute façon, nous devons faire quelque chose contre ce froid ! Si nous le faisons, je pourrais être plus près d’une réponse que je pense. »

Les Trolls des glaces, les Lamias et autres monstres ne pouvaient pas montrer leurs pleines capacités à cause du froid.

Weed utilisa tout le cuir de loup qu’il avait pour faire des vêtements rapiécés et manger correctement.

Poisson sauté au vin doux... Mais le froid était trop glacial pour utiliser la nourriture comme distraction pour oublier l’inconfort.

La couture et la cuisine avaient leurs limites.

Weed brandit son couteau de sculpture.




Fin du chapitre 6 volume 9








9 commentaires:

  1. Merci pour le chapitre... Mais quel sera la prochaine sculpture ?? :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le chapitre et vivement la suite =)

    RépondreSupprimer
  3. merci pour le chapitre

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour la traduction

    RépondreSupprimer
  5. Un grand merci mais dsl j ai encore faim vivement la suite !!!!

    RépondreSupprimer