LMS Volume 1 Chapitre 6

The Legendary Moonlight Sculptor


Autour d'un barbecue
Volume 1, chapitre 6




Rodriguez était grandement dérangé par quelque chose.

*Grince*

Cela faisait six jours, et cet homme nommé Weed était toujours assis dans la rue en face du manoir. Rodriguez étant reclus dans son manoir savait depuis le premier jour qu’il était là. Rodriguez avait parié que Weed n’était là que pour vendre ses petites statues pitoyables à des clients, et pourtant.

“Je dois découvrir ce que veut cet homme.” se murmura Rodriguez à lui-même.

En dépit de sa paresse extrême, au bout du sixième jour Rodriguez s’abandonna à sa curiosité et leva ses fesses de sa chaise.

“Bonjour, étranger. Je suis Rodriguez. Qu’avez-vous de si important à me donner pour attendre ici ?”

“Wow! Le Conseiller est sorti !”

“C’est vraiment lui !”

“Rodriguez, l’Etoile de la connaissance !”

La foule attendant en ligne pour acheter des statues à Weed était ébahie.

Les sages avaient quelque chose en commun… Ils voulaient rester seuls. Surtout quand un étranger débarquait avec une requête urgente. Mais Rodriguez était finalement sorti en dehors de sa demeure.

Weed sortit de sa poche un petit mouchoir en tissu brodé d’oiseaux bleu et le présenta au Conseiller.

“C’est pour cela que j’ai attendu pendant six jours, Conseiller.”

Les yeux de Rodriguez s’emplirent immédiatement de larmes.

“Aye, c’est un mouchoir de la Reine Evane… Il y a trop d’yeux et d’oreilles ici. Pourquoi n’entrez-vous pas, voyageur ?”

“Bien, monsieur. Désolé les amis ! Je ferme pour aujourd’hui !”

Rayonnant de triomphe, Weed rangea son échoppe et se leva.

“Impossible !”

“Laissez-moi voir aussi !”

La foule pleura en protestant, certaines personnes exprimèrent même de la haine d’être laissé de côté à un moment si historique, mais ni Weed ni Rodriguez n’y prêtèrent attention. Rodriguez dirigea ensuite son invité dans le manoir.

“Maintenant que nous sommes tranquilles. Toute personne qui m’apporte un objet ayant un jour appartenu à la Reine Evane à le privilège de me soumettre une requête.”

“Oui, je le sais, monsieur.” Répondit Weed.

Le Conseiller Rodriguez ! Il y a peu, il avait déclaré publiquement que toute personne lui apportant un objet ayant appartenu à la Reine Evane se verrait offrir une audience. C’est pourquoi, Weed lui avait présenté le mouchoir.

“Parle voyageur. Je suis tout ouïe.”

Le ton sincère de Rodriguez résultait de son devoir de conseiller devant un homme en détresse. Mais le conseiller ne faisait que semblant.

Bien que le mouchoir de la Reine Evane fût inestimable pour Rodriguez, il n’avait pas la moindre attention d’aider Weed. N’était-ce pas contraire à sa promesse ? Non, pas vraiment.

Rodriguez pressait Weed de parler, et ajoutait qu’il écouterait toute requête venant de lui. Tout ce que le Conseiller se devait de faire pour répondre à sa promesse, était de savoir ce que Weed voulait, avec pour but de satisfaire sa curiosité, c’est tout. Il n’avait jamais prévu de donner une solution à quelque problème que Weed avait.

Un grand nombre de joueurs avait été piégé par le Conseiller Rodriguez de la même manière. Il s’était toujours joué d’eux en évitant de leurs donner la réponse qu’ils attendaient désespérément.

En dehors de son glorieux titre d’Etoile de la Sagesse, le Conseiller était connu comme l’Impasse de toute Quête. Weed ne se laissa pas avoir par un piège si enfantin. Pour commencer, il ne faisait pas confiance à Rodriguez.

L’être humain était vraiment une chose faible. C’est ce que Weed avait ressenti en s'entraînant pendant un an pour Royal Road… Une faible volonté et un corps paresseux. Weed ne s’était jamais fait confiance, alors pourquoi devrait-il faire confiance à Rodriguez qu’il n’avait jamais vu auparavant ?

“Est ce que ça fera une différence si je vous dis mon problème ?”

“Que voulez-vous dire, voyageur ?”

“Allez-vous m’aider une fois que vous m’aurez écouté, Conseiller ?”

“C’est ...”

“Alors, je ne dirai rien. Pourquoi m'embêter ? Je me fatiguerai seulement la langue.”

Rodriguez fronça les sourcils. Il prétendit que son intégrité était souillée par la paranoïa de Weed.

“Aye, Weed. Parles moi sur le champ ! Tu as la possibilité de me dire tout ce qui te passe par la tête. Tu m’as amené le mouchoir de la Reine Evane, il est maintenant de ton droit de m’ouvrir ton esprit.”

Dit Rodriguez d’une voix mielleuse.

C’étaient les mots que Weed attendait.

‘Je vais le faire parler !’

Malheureusement pour le Conseiller, Weed n’était pas comme ceux que Rodriguez avait vus précédemment. Il demanda une dernière fois pour être sûr de son coup.
“Conseiller Rodriguez, allez-vous me dire ce que je veux savoir ?”

“…”

“Je resterais silencieux tant que vous ne m’aurez rien promis de vive voix.”

“Eh?… Maintenant écoutes moi Weed.”

“Il semblerait que le mouchoir de la Reine Evane est un objet inestimable, Conseiller. En particulier, pour vous il me semble. Devrais-je le reprendre ?”

“Garde le et part tout de suite !”

“Très bien. Aucun problème, monsieur.”

Quand Weed prit le mouchoir et se retourna, Rodriguez leva ses deux bras en l’air en signe de reddition.

“Attends ! Je te promets sur mon honneur et en personne, que je te donnerai mes conseils. J’ai déjà promis de répondre à toute personne qui me ramènerait un bien de la Reine Evane. Donc, tant que je pourrais répondre, je me verrai dans l’obligation de le faire.”

“Est-ce une promesse d’homme à homme ?”

“Bien entendu… Mais il vous faudra me rendre un service en retour. Un jour.”

Weed considéra la contre-proposition de Rodriguez, et approuva.

“Marché conclu!”

Le Conseiller eut l’air satisfait. “ Quel est ton problème, Weed ? Une question futile ne peut te pousser à attendre six jours dans la rue.” Rodriguez avait son propre agenda, pourtant, derrière sa question on pouvait entendre à quel point il était curieux.

‘Qui s’intéresse à toi ? Comment un être aussi faible que toi peut oser m’humilier de la sorte ! Te répondre ? Je vais te répondre, oh oui je vais le faire ! Mais ma réponse sera la plus fourbe de toute, tellement tordue et incompréhensible que tu me le payeras !’

Rodriguez était sûre de pouvoir se venger une fois qu’il aurait entendu la question de Weed.

Si Weed voulait trouver une personne, il trouverait un neveu du cousin de la belle-mère d’un ami de la femme de la personne en question, qu’il retrouverait ensuite. Si Weed voulait trouver un endroit, il trouverait un endroit avec le même nom mais dans un pays beaucoup plus loin.

*Hmph*

Qu’il fut suspicieux de Rodriguez ou non, Weed finit par parler.

“Je ne sais pas quelle Classe choisir.”

“Classe ? Maintenant que je te regarde, je peux voir que tu n’en as pas encore.”

“Non, Conseiller.” confirma Weed.

Rodriguez rit de bon coeur. C’était une demande beaucoup plus simple qu’il ne l’avait cru.

Il pensait que Weed allait lui demander l’emplacement d’un donjon secret, ou les futures lois du royaume de Rosenheim.

Un bon donjon peut valoir une fortune pour la personne qui le trouve, et une loi peut se montrer avantageuse si l’on sait comment l’utiliser.

Disons que vous appreniez à l’avance que la cour royale a décidée de développer les provinces du sud l’année prochaine, vous pourriez y acquérir les droits commerciaux à l’avance et en tirer un énorme profit.

Une recommandation personnalisée concernant la classe à choisir c’était du gâteau pour Rodriguez.

“Il m’est impossible de croire qu’une question aussi simple à troublée votre esprit si profondément. Vous n’aviez pas à me consulter pour cela. Je vous conseille d’aller voir une agence d’informations. Vos six jours d’attentes n’ont servis à rien, Weed.”

“On m’a dit que le Conseiller était celui qui me conseillerai le mieux.”

“Oh? Très bien alors. Je vais te donner la classe qui te conviendra le mieux ! Montre-moi tes caractéristiques.”

“Oui, monsieur.”

Weed afficha la fenêtre de caractéristiques pour la première fois depuis qu’il avait travaillé dur dans le Centre d'Entraînement.

“Ouvrir Fenêtre de Caractéristiques”
Nom:
Weed
Alignement:
Neutre
Classe:
None
Titre:
None
Niveau:
13
Renommée:
20
PV:
960
Mana:
100
Force:
55
Dextérité:
105
Vitalité:
50
Sagesse:
10
Intelligence:
10
Esprit Combatif:
67
Endurance:
89
Art:
23
Commandement:
0
Chance:
0
Attaque:
19
Défense:
5
Résistance Magique:
None

Weed avait joué nuit et jour, et en conséquence il avait atteint le niveau 13. Il pouvait s’occuper d’un loup en un rien de temps.

“Par Freya!”

Rodriguez était choqué.

“Niveau 13, avec 960 PV ? Pour votre niveau, vous avez dépassé les 50 en Force et en Vitalité, 100 en Dextérité ! Le Centre d'Entraînement. Je peux voir que vous vous êtes dépassé à l'entraînement. Votre volonté est sans aucun doute admirable.”

Rodriguez était à la hauteur de sa réputation d'Étoile de la Sagesse, il avait vu juste rien qu’en voyant les caractéristiques de Weed. Mais sa surprise ne s'arrêta pas là.

“Vous êtes niveau 4 en Maîtrise de la Sculpture, et niveau 6 en Artisanat ! C’est incroyable, tout simplement extraordinaire ! Qu’avez-vous vécu pour en arriver là, je vous supplie de me le dire.”

Weed raconta à Rodriguez ce qui lui était arrivé. Un événement après l’autre, Rodriguez ne put en fermer sa bouche.

“Vous avez effectué des quêtes tout à fait inhabituelles grâce à votre amitié avec l’instructeur. Et… quoi ? Vous avez hérité de la volonté de Zahab ? Mais vous avez refusé l’opportunité de devenir Sculpteur de Clair de Lune ?”

Avec de gros yeux, Rodriguez s’affala dans son siège. Il faudrait préciser qu’il avait seulement cligné des yeux en entendant la nouvelle que le royaume de Rosenheim avait été envahie par un royaume voisin sans déclaration de guerre préalable.

‘Zahab. Qui était-il?’

Il était un des grands pouvoirs oeuvrant dans l’ombre sur le Continent.

Rodriguez avait rencontré Zahab quelques fois par le biais de la Reine Evane, et en était venu à admirer ses sculptures et sa technique à l’épée… Aimant les talents et la personnalité respectable du sculpteur. Rodriguez était devenu son ami. C’était arrivé il y a de ça 50 ans, une relation entre deux jeunes novices. Le Conseiller avait même demandé à son Altesse d’accueillir Zahab dans la cour royale à tout prix.

“Hmph, vous avez rejeté une classe si parfaite. Quelle sorte de classe voulez-vous donc ?”

“Tant que ça rapporte ça me va.”

Rodriguez se mura dans le silence.

‘Peut être qu’il est l'Élu. Celui que j’attendais depuis si longtemps. La volonté du puissant Empereur coule peut être en lui… Une classe mystérieuse dont l’histoire remonte aux Commencements.’

Geihar von Arpen, le Légendaire Empereur qui avait conquis le Continent entier… son sang coulait dans les veines du Sage.

‘Il se doit encore de prouver sa valeur au travers d’épreuves. Peut-il passer le test final ? De toute façon c’est lui qui sera testé, pas moi.’ Se dit le Sage pour lui-même.

Rodriguez dit d’une voix sérieuse.

“Weed.”

“Oui, monsieur ?”

“J’ai une quête pour toi, bien qu’il te faudra te montrer plus patient qu’un mille pattes, plus résistant qu’un cafard, et plus borné qu’une sangsue… Ou tu échoueras. Es-tu qualifié pour cette quête ?”

“…”

“Pourquoi ce regard ?”

“Je n’aime pas trop la façon dont vous la décrivez. Mais je peux vous dire fièrement que je suis prêt à faire n’importe quoi.”

“Ta confiance en toi me touche du fond du coeur. Tu as l’air d’être capable de mâcher des asticots si tu ne trouves rien d’autre.”

“…”

“Fais ce que je te dis et la quête te donnera une classe. Cependant, fais attention, ta vie sera mise en danger. Tu es libre de ne pas accepter mon offre si tu ne te sens pas prêt.”

Weed trouva finalement que le plan de Rodriguez était suspicieux.

“Très bien. J’accepte.”

“As-tu déjà entendu parler de l’Antre de Litvart ?”

“Oui, monsieur.”

Il se trouve que l’Antre de Litvart était aussi l’endroit de la quête que l’instructeur avait proposé à Weed. Coïncidence ? Nous ne le saurons jamais.

“Bien, je n’aurai donc pas à te donner toutes les explications. Grâce à ta seule force, détruit l’engeance du mal qui infeste l’Antre. Une fois le mal vaincu, la classe qui t’es destinée te sera attribuée.”

*Ding*
Quête : Recherche et destruction dans l’Antre de Litvart :
Il y a une centaine de monstres vivant dans l’Antre de Litvart. Tuez-les tous jusqu’au dernier au moins une fois, et prouvez que vous êtes digne de recevoir cette classe honorifique. Terminer cette quête vous montrera le chemin tracé pour vous.

Difficulté: Inconnue
Prérequis de quête :
Aucun

Weed lut puis relut les instructions encore et encore, du début à la fin. ‘L’ancien est forcément en train de comploter quelque chose !’ Pensa Weed rapidement.

Sinon, Rodriguez n’aurait pas donné à Weed une quête dans l’Antre de Litvart… Un donjon souterrain de cinq étages, l’Antre avait été exploré de fond en comble, et la plupart des informations le concernant étaient déjà publiques.

Beaucoup de joueurs chassaient des monstres là-bas jours et nuits. Des monstres allant du niveau 20 à 50 se trouvaient dans l’Antre, alors que Weed n’était encore que niveau 13.

Mais les stats supplémentaires qu’il avait gagné en s'entraînant dans le Centre d'Entraînement le rendaient presque aussi fort qu’un Guerrier ordinaire de niveau 40. En prenant en compte des compétences passives comme Maîtrise de l'Épée ou Artisanat, Weed était confiant dans le fait de pouvoir battre des monstres de niveau 50.

Tuer des monstres dans l’Antre de Litvart allait être difficile pour Weed, et pourtant c’était loin d’être impossible.

‘Il y a quelque chose derrière tout ça, je ne sais pas quoi, mais il y a quelque chose. Je peux être sûr que le Sage ne me ment pas, mais je sais aussi qu’il ne me dit pas toute la vérité. En tout cas, même s’il me cache quelque chose, si je termine cette quête, j’obtiendrai surement une bonne classe.’

Cette quête sentait le piège à plein nez.

‘Il ne s’agit pas de chasser des monstres normaux dans l’Antre. Mais de quoi s’agit-il alors ?’ Les yeux de Weed brillaient d’intelligence.

“Dis-moi, Weed. Vas-tu l’accepter ou l’abandonner ? Pour ton information, je ne peux pas te donner une meilleure opportunité. Mais je ne vais pas te forcer à l’accepter. Cette décision te revient entièrement.”

Après un moment d'hésitation, Weed acquiesça.

“J’accepte humblement votre proposition, Conseiller.”

*Ding*
Vous avez accepté la quête !

“Bien. Reviens me voir lorsque tu auras battu tous les monstres de l’Antre. Si tu arrives effectivement à terminer cette quête. J’aurai quelque chose à te remettre. Cependant, il est certain que tu vas échouer.”

Rodriguez partit d’un rire machiavélique.

*****

Weed se dirigea directement vers le Centre d'Entraînement. ‘Je dois y arriver à temps.’

Les pas de Weed étaient rapides car il n’était pas encore l’heure du déjeuner. Quand il entra dans le Centre, l’Instructeur était sur le point de planter sa cuillère dans son repas.

“Bonne après-midi, honorable Instructeur.”

“Tu m’as surpris, Weed ! Tu m’as tellement manqué.”

“Vous m’avez manqué aussi. C’est pourquoi je suis là.”

“Viens par là et assied toi. Mets-toi à l’aise avant qu’on se mette au travail.”

“Merci, monsieur.”

Pile au bon moment. Weed s’occupa du déjeuner. La portion était énorme, exactement proportionnelle à la taille XXXL de l’Instructeur.

Retirer la portion de Weed du déjeuner c’était comme prendre un verre d’eau dans l’océan.

“D’ailleurs, Instructeur, vous aviez mentionné une quête l’autre jour...”

“Ah oui, celle-ci.”

“Oui, j’aimerai y participer.”

“Haha. Je savais que tu allais accepter, et je leur ai déjà demandé de te garder une place. Je suis content que tu veuilles faire cette quête.”

L’Instructeur accorda généreusement cette faveur à Weed.

*Ding*
Quête : Opération de nettoyage de l’Antre de Litvart :
Le Royaume de Rosenheim a beaucoup souffert des attaques de monstres, dont le nombre a grandement augmenté au cours de la dernière décennie.
Le Roi Theodarren, droit et bienveillant souverain de Rosenheim, a publié un décret royal ordonnant à un preux chevalier, Sire Midvale, d’explorer l’Antre de Litvart et d’en expulser les monstres. Éradiquez les monstres de l’Antre de Litvart avec Sire Midvale et ses soldats.

Difficulté: E
Prérequis de quête :
Échec si vous êtes tué.

Vous avez accepté la quête !

“Il te reste une journée avant que la troupe ne parte demain. Pourquoi ne pas passer la nuit chez moi ?”

“Mes excuses, Instructeur. Il me faut me préparer avant la mission de demain.”

“Dommage. Je voulais t’inviter pour le dîner.”

“Dîner?”

“Oui. Ma femme m’a dit ce matin qu’elle allait cuisiner du porc au barbecue.”

La bouche de Weed salivait rien qu’en pensant au porc sur le feu. Un barbecue savoureux et épicé ! C’était une tentation irrésistible.

“Pour être honnête avec vous, j’ai toujours voulu visiter votre demeure.”

“Haha, j’en étais sûre.”

“Héhé.”

Weed n’avait jamais honte de vivre une vie de servitude et de subalterne.

Mais… Il était juste fatigué du pain de seigle. Royal Road reproduisait chaque aspect de la réalité, même le goût, au point que les sushis fait avec du poisson fraîchement pêché avait un goût frais, alors que la nourriture périmé devenait dure et moisie. Le pain de seigle ne faisait pas exception.

Au cours des deux derniers mois, Weed n’avait mangé que du pain de seigle et sa langue avait en permanence le goût du seigle. La vue d’un morceau de pain de seigle lui donnait envie de vomir. Du porc au barbecue serait tout à fait bienvenue. En plus, c’était un repas gratuit… Inratable.

“Je reviendrai alors dans la soirée, Instructeur.”

“Très bien, Weed. A plus tard.”

Weed avait accepté une autre quête du Centre d'Entraînement.

‘Maintenant mes trois emplacements de quête sont remplis.’

La première quête concernait la volonté de Zahab, qui n’était actuellement pas réalisable, à l’inverse les deux autres quêtes étaient combinables.

‘Maintenant, le problème est que la quête de Rodriguez n’est pas ce qu’elle semble être… mais ça n’a pas d’importance.’ Weed se préparait mentalement pour cette épreuve.

Dans le pire des cas, il allait mourir, et alors ? Il ne voulait pas mourir sans raison, mais des moments difficiles étaient communs.

‘Maintenant je dois me préparer. D’abord je vais aller faire des courses pour le voyage jusqu’à l’Antre de Litvart.’

Weed se dirigea vers le centre-ville. Des piétons chiquement habillés se promenaient dans les rues, en ayant de grandes discussions. Quelques joueurs avaient installés des échoppes dans la rue et vendaient des objets.

Weed alla à l’atelier du forgeron, et acheta un arc et des carquois de flèches.

“Voir Objet : Arc de Theo Grande”
Arc de Theo Grande:
Durabilité: 50/ 50
Attaque: 5-6
Vitesse de tirs multiples: 4
Un arc court offrant la puissance d’un Orc, sommairement fabriqué, il offre une faible précision mais une puissance d’attaque importante idéale pour les archers débutants.

L’arc coûtait 1 pièce d’or et 20 d’argent, mais Weed ne payait jamais le prix affiché d’un objet. En offrant une statue en forme de papillon à la caissière, il réduisit le prix d’une pièce d’or.

Il avait accidentellement découvert qu’il pouvait acheter le coeur des femmes en leur offrant des sculptures en cadeaux.

‘La Maîtrise de la Sculpture. Ça n’est utile qu’en de rares occasions.’

Weed acheta aussi un stock de pain de seigle, bien qu’il en fût malade et fatigué, le pain était toujours mieux que la famine, et lors des combats, le Facteur de Santé diminuait moins vite grâce à ça. Quand le Facteur de Santé passait en dessous de 30%, un joueur ralentissait, et perdait temporairement des PV.

Son sac à dos était plein de carquois, d’herbes et de pain. Dès que Weed fut content de ce qu’il avait, il retourna voir l’Instructeur.

“J’ai fini, Instructeur.”

“Oh, je vois. Allons chez moi alors. J’ai un invité qui m’attends.”

“Un invité ? Vous avez invité une autre personne à dîner, Instructeur ?”

“Ne l’avais-je pas dit ?”

L’Instructeur eut l’air confus, mais regagna rapidement son sang-froid.

“C’est une gentille fille. Je suis sûr que tu vas l’apprécier.”

Aussi bizarre que ça paraissait, Weed mit ce problème dans un coin de son esprit et n’y pensa plus.

L’instructeur agrippa la main de Weed et marcha vers chez lui. Sa main était aussi poilue que celle d’un gorille.

Weed fronça ses sourcils. “Vous pouvez me laisser marcher seul, Instructeur.”

“Bien sûr que non. J’ai trop peur de te perdre.”

“Pardon ?”

Weed arriva enfin à la maison de l’Instructeur.

Il n’avait aucun doute sur le fait qu’une fois qu’il aurait ouvert la porte, il verrait la famille la plus heureuse du monde dans un salon réchauffé par un doux feu de cheminée.

Weed savait déjà que l’Instructeur était marié avec une Barbare, un amour véritable dépassant les barrières de la race, mais ils n’avaient pas encore d’enfants pour le moment.

Pourtant, quand la porte s’ouvrit, Weed fut choqué en voyant une fille assise à table.

‘Incroyable...’

Pendant un temps, la beauté de la fille coupa le souffle de Weed. La scène de leur première rencontre était parfaite. Mais il revint rapidement sur terre.

Comme cette fille avait été invitée par l’Instructeur, Weed avait pensé qu’elle serait une PNJ. Pourtant, c’était une joueuse tout comme lui.

A la vue de son armure et de son épée hors de prix, il en déduisit qu’elle était une joueuse de haut niveau.

Pourtant, ça n’était pas la seule chose qui avait choquée Weed. Ce qui l’avait le plus choqué était son nom. Le surnom de cette fille était rouge vif.

Un joueur peut cacher son identité, et parfois se faire passer pour un PNJ, mais un meurtrier qui avait tué un ou plusieurs joueurs se voyait directement retiré le droit à l'anonymat.

Un nom en rouge et un diamant de sang sur le front… Le signe d’un meurtrier. C’était la marque de ceux qui avaient tué un joueur.

“Eh bien, eh bien. Reste calme Weed. Maintenant tu sais pourquoi je te tenais la main.”

Weed essaya de s’enfuir, mais sa tentative désespérée fut un échec comme l’Instructeur lui tenait la main.

“Instructeur.”

“Huh?”

“Je ne savais pas que vous étiez si pressé de vous débarrassez de moi.”

“Huhu… Tu es donc au courant.” Ricana-t-il.

L’Instructeur eut un grand sourire, et Weed se détendit un peu. Il savait que si l’Instructeur voulait le tuer il l’aurait fait de ses propres mains plutôt que de le demander à quelqu’un d’autre.

“S’il te plait calme toi, laisse-moi faire les présentations. Voilà Weed. Il a un bas niveau mais il a terminé le programme d'entraînement de base comme un pro.”

Weed s’inclina faiblement devant la fille qui l’ignora en ne bougeant pas d’un pouce. “ Voilà Seoyoon. Elle a aussi terminé le programme il y a peu. Elle passe me voir une fois par mois pour partager un repas avec nous.”

“Salut. Enchanté de te rencontrer.”

Weed salua Seoyoon poliment, mais impassible, elle ne tourna même pas son regard dans sa direction. Assumant pleinement son indifférence.

‘Tu ne veux pas trainer avec des débutants, c’est ça ? Si je n’avais pas à être dans la même pièce que toi, je ne trainerais pas avec toi moi non plus.’

C’est ce moment que choisit l’Instructeur pour entraîner Weed dans un coin.

“Je suis désolé. Excuse-moi pour son impolitesse.”

“Non, tout va bien, monsieur.”

“C’est une gentille fille. Elle ne sait juste pas parler. Je la considère un peu comme ma petite soeur. Je crois qu’elle ne fait pas trop confiance aux autres personnes. Je l’ai invité parce que je pensais qu’elle pourrait peut-être s’ouvrir un peu à toi. Pfiou.”

“Tout va bien, ça ne me dérange pas du tout.”

Néanmoins, Weed n’avait aucune raison de tendre sa main vers cette Seoyoon. Il trouvait cela inutile d’apprendre à connaître une meurtrière, qui n’était même pas une PNJ.

“D’ailleurs, cela vous dérangerait si j’allais aider madame Lancer ?”

“Tu es bon en Cuisine ?”

“Pas du tout. Mais une main supplémentaire reste une main supplémentaire en cuisine. Elle pourrait m’apprendre à cuisiner.”

“Fais comme tu veux.”

Étant une Barbare, la femme de l’Instructeur était une géante. En suivant ses ordres, Weed découpait respectueusement des morceaux de porc avant de les tremper dans la sauce. Alors qu’il travaillait dur dans la cuisine, Seoyoon remonta ses manches en entrant dans la cuisine. Elle se sentait honteuse d’être la seule à ne rien faire en restant assise à table.

Elle marcha jusqu’à Weed, et le regarda découper la viande par-dessus son épaule. Elle s'avança pour aider, mais elle ne savait pas quoi faire. Weed lui montra une montagne de vaisselle.

“Peux-tu faire la vaisselle, s’il te plait.”

Weed pensa que Seoyoon allait l’ignorer, mais à sa surprise, elle prit une assiette et commença à la rincer. Leur motivation leur attira les bonnes grâces de l'hôtesse.

“Vous vous en sortez bien.”

“Merci, madame.”

“Tu as des doigts de fée. Veux-tu apprendre la compétence Cuisine ?”

C’était exactement la proposition que Weed attendait. Sinon pourquoi se salirait-il les mains ?

“Bien sûr madame. Merci beaucoup pour votre gentillesse.”

*Ding*
Nouvelle Compétence : Cuisine

Comme si quelque chose lui était arrivé en regardant Weed, Seoyoon ‘demanda’ aussi à la femme de l’Instructeur de lui apprendre à cuisiner grâce à quelques mouvements de main.

La compétence Cuisine… c’est une compétence simple que l’on peut apprendre partout, en payant des frais d’inscription dans une guilde de cuisinier ou en étant apprenti dans un restaurant. Ça pouvait toujours être utile.

Le porc braisé fut finalement servi à table sur un grand plat. Il était légèrement grillé, dégagent une délicieuse odeur, son parfum confondait le virtuel et la réalité. Weed attrapa rapidement sa fourchette et son couteau.

*Regard*

Soudain, l’Instructeur retint Weed et l’avertit.

“Tu es un invité, Weed. Ne mange pas trop.”

Quel genre d’hôte critiquerait un invité à sa propre table ?

Il n’était plus le simple Instructeur de Centre d'Entraînement. Un Orc vicieux avait pris sa place révélant sa cupidité pour la nourriture sur la table. Un Orc de niveau 200.

Mais Weed n’était pas le genre de personne qui se laisse intimider devant de la nourriture.

“Je me permet de vous contredire, Instructeur.”

“Tu n’es pas d’accord avec moi ?”

Weed sentit soudain une pression trop forte pour lui. Il se sentait mal et sa main qui tenait le couteau tremblait.

‘Mince !’ Weed avala difficilement et lança des regards autour de lui.

Il dû regarder Seoyoon pour voir comment cette fille à l'apparence fragile ressemblait étrangement à l’Instructeur. C’était un monde fantastique de JDR. Les hauts niveaux dominaient. Elle ne semblait pas être dérangée.

‘Cette fille doit être au moins au niveau 200. Et la Barbare aussi.’ Pensa Weed.

La femme de l’Instructeur, une Barbare qui vénérait les lois de la nature, principalement la survie du plus fort, ignorait les faibles.

Comme les Barbares étaient physiquement supérieurs aux autres races, seul Weed était menacé par les intentions meurtrières envoyées par les yeux de l’Instructeur. Personne ne se rallia à sa cause.

Mais c’était Weed. N’était-il pas la personne qui pouvait transformer ses ennemis en amis, et ses amis en apôtres ?

“Honorable Instructeur, permettez-moi de parler.”

Combattant les tremblements parcourant son corps, Weed réussit juste à ouvrir sa bouche.

“Quoi ! Si tu as quelque chose à dire, commence par poser ce couteau et cette fourchette, ensuite nous pourrons parler normalement jusqu’à la fin des temps.”

“Votre si belle femme a déployée tellement de talents et d’efforts en cuisine pour ce repas. J’en suis déjà conquis rien qu’à l’odeur, et mon esprit ne peut se retenir de savoir le goût qu’il aura. Une fois que je l’aurai goûté, je me souviendrai de ce goût pour toujours.”

L’Instructeur s’esclaffa de son rire caractéristique.

“C’est une bonne cuisinière. Je suis fière d’elle.”

“Absolument. C’est votre femme après tout. Cette grillade à l’air merveilleuse.”

“Oh chérie !”

Mme Lancer bouscula son mari.

Elle semblait flattée par les compliments de Weed.

“C’est vrai, ou aurais tu la chance de trouver un repas si délicieux ailleurs qu’ici ? Fais-toi plaisir, Weed.”

Comme dit le proverbe, la femme fait la fierté du mari.

L’instructeur montra qu’il était faible quand on en venait à sa femme. En tout cas, le repas était parfait. Autant le porc grillé que les accompagnements fait par l’hôtesse en suivant des recettes des Provinces du Nord ravissaient les papilles de Weed.

“Miam, miam. C’est tellement bon madame. Vous êtes la meilleure. Je suis jaloux de Monsieur Lancer qui peut manger vos délicieux repas tous les jours.”

“C’est bien vrai.” Dit l’Instructeur en confirmant de la tête.

Weed relâcha sa ceinture et se laissa aller. L’Instructeur rit de bon coeur, et Seoyoon termina religieusement son assiette en silence comme une poupée faite en glace.

Weed resta dans la maison pour la nuit, et partit pour les portes de la Citadelle le lendemain matin.

*****

Sire Midvale et sa troupe de trente fantassins dépêchés pour conquérir l’Antre de Litvart campaient près de la porte.

“Bienvenue. Etes-vous Weed ?” Demanda un chevalier.

“Oui, monsieur.” Dit Weed.

Une petite enquête avant d’effectuer une quête ne fait jamais de mal. De ce que Weed avait entendu dans les rues, Sire Midvale appartenait à l’Ordre Rouge -Red Order-, l’unité principale de l’armée de Rosenheim, où il avait effectué des missions importantes. Il avait été récemment promu, d’après la rumeur, au rang de Chevalier Royal. Il était la fierté du Royaume, considéré comme un modèle de chevalerie.

“Notre destination est très loin. Il faut environ trois heures de cheval pour y arriver.” Dit Sire Midvale.

“…”

Tous les autres fantassins, en dehors de Weed, étaient montés sur des chevaux bruns. Il portait son sac à dos, et il ne lui était jamais venu à l’esprit qu’il aurait besoin d’un cheval.

Cela n’aurait fait aucune différence si on l’avait prévenu à l’avance de toute façon. Un cheval était un bien de grande valeur qui coûtait au moins 100 pièces d’or.

“Docke m’a demandé une faveur. Je vais donc te prêter un de nos chevaux pour le moment.” Dit Sire Midvale.

“Merci, monsieur.” Dit Weed.

“Vance, ramène le cheval.”

Un soldat amena un poulain à l’air triste. Il était tiré de force par ses rênes, résistant de ses quatre fers. En montrant ses deux dents dorées et à bout de souffle, le poulain ressemblait à un animal malade.

‘Si je monte sur ce cheval, je suis sûr de mourir prochainement.’ Pensa ironiquement Weed.

“Jusqu’à la fin de la mission, ce poulain sera temporairement votre monture.” Dit Sire Midvale.

*Ding*
Nom :
Cul
Niveau :
3
Titre :
Etalon
Type :
Neutre
Espèce :
Cheval
Renommée :
-300
PV :
30
Mana :
0
Assigné à l’expédition punitive se dirigeant vers l’Antre de Litvart. Ce poulain perspicace essaye souvent de désarçonner son cavalier. Il déteste l’eau et refuse de se promener sous la pluie. Il demande des attentions particulières, ou risque de mourir d’une maladie.
P.S:
Attention, il lâche souvent des gaz !

“…”

La fenêtre d’état du poulain était haute en couleur. Weed avait une fois entendu que les pur-sang étaient difficiles, mais il trouvait incroyable que ce poulain fragile était le pire de tous.

“Nous ne serons pas ensemble longtemps, mais essayons de nous entendre.”

Weed leva sa main pour tapoter le poulain, mais il lui mordit immédiatement la main.

“Comment oses-tu !”

Quand Weed le regarda, le poulain se retourna et fléchit ses pattes.

“C’est bien.” Dit Weed calmement.

Au moment où il grimpa sur le dos du poulain, un drôle d’odeur commença à monter de l’arrière du cheval… Le poulain se pencha subitement en avant, puis fit sauter ses pattes arrière.

“Ouch!”

Weed fut éjecté du poulain et s’écrasa au sol lamentablement. Cette simple attaque venait de lui prendre 70 PV. C’était sûr que le poulain avait essayé de le tuer en faisant ça.

“Saleté de Cul !” Cria Weed.

*Renifle*

Un lien s’était créé entre Weed et le poulain. Ils se regardèrent tous les deux comme si chacun voulait étrangler l’autre.

“Je ne te laisserai jamais me grimper sur le dos, stupide humain.” Semblait dire le poulain.

“Je te battrai à mort un jour.” Disait l’expression de Weed.

Un affrontement silencieux se déroulait entre l’homme et la bête.

A la limite d’un désastre sanglant, Sire Midvale dit.

“Si vous êtes tous prêt, allons-y.”

Sir Midvale et sa troupe commencèrent leur marche vers l’est. Weed sauta sur le dos du poulain silencieusement et ils partirent aussi.

*****

Seoyoon était aussi restée chez l’Instructeur. Elle n’avait pas pu résister aux suggestions persistantes de sa femme pour la faire rester. Le lendemain matin, elle avait croisé Weed à plusieurs reprises. Quand elle avait ouvert la porte de la chambre d’amis, il passa devant.

Mais leurs regards ne s’étaient pas croisés, prétendant de ne pas remarquer l’autre, et s’excusant sans même s’être salués.

Quand Weed quitta la maison, Seoyoon l’avait suivi car elle était trop embarrassée pour rester toute seule dans la maison.

Avec des yeux vides de toutes émotions, elle fixait un endroit vide où il s’était tenu quelques minutes auparavant.

‘Ou dois-je aller maintenant ?’ Se demanda-t-elle.

‘N’importe où je veux aller…’ Répondit-elle.

Il n’existait pas un tel endroit. Dans un même temps, elle était libre d’aller partout.

‘Tant que je peux m’éloigner de ce triste souvenir.’

Seoyoon commença à marcher vers la porte du sud. Même si elle ne voulait pas vraiment aller là-bas.

Elle voulait juste aller dans des terres sauvages, une terre qui devait encore être explorée, un endroit où les monstres étaient nombreux.

Elle avait commencé son voyage près du centre du continent, se dirigeant vers la Frontière de l’Ouest à la recherche de monstres plus fort à combattre.

‘Je veux voir des monstres”

‘Je peux m’oublier quand je me bats.’

‘Je n’ai pas besoin de penser à autre chose.’

‘Même à la vérité irrévocable que personne ne m’a jamais aimé.’

‘Stop, Seoyoon. Reste forte !’

Même si Seoyoon ne parlait jamais, son esprit était loin d’avoir cessé de fonctionné, et il voulait plus que tout se parler à lui-même.

En dessous de la surface glacée, l’eau coulait de plus en plus vite alors qu’elle se posait des questions auxquelles elle répondait d’elle-même. Cependant, à la surface, son visage était vide de toute expression, son visage semblait sculpté directement dans la glace.

Une discussion se répétait. Dit ça, entendu ceci. Se répercutait profondément dans son esprit.

Seoyoon se sentait moins lourde quand elle se battait avec un groupe de monstres. C’est pourquoi elle cherchait des combats sanglants dans des donjons remplis de monstres.

Cherchant toujours des monstres plus forts et plus dangereux, elle ne craignait pas la mort. Elle ne laisserait jamais son envie de se battre se tarir.

Une Berserker qui se montrait digne d’une vie imbibée de sang et de massacre… C’était sa volonté, chercher la paix sur le champ de bataille.

Fin Chapitre 6 Volume 1




1 commentaire:

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.